CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service d'angiologie
Accueil > Patients et famille > Maladies et affections > Maladies des veines > Maladie thromboembolique

Cours pour les patients

Autogestion et autocontrôle de l'anticoagulation


Nos examens

La maladie thromboembolique

La maladie thromboembolique est une maladie fréquente des veines qui touche environ une personne sur mille dans la population. Caractérisée par l’occlusion ou le rétrécissement d’une veine par un caillot de sang, elle se manifeste sous forme de thrombose (caillot dans une veine) ou d’embolie pulmonaire (caillot dans une artère des poumons).


La thrombose veineuse profonde

La thrombose veineuse profonde (TVP) est caractérisée par la présence d’un caillot de sang bloquant complètement ou partiellement la circulation sanguine dans une veine profonde. Elle peut survenir dans n’importe quelle veine profonde du corps, mais elle est plus fréquente au niveau des membres inférieurs.

La TVP se manifeste par des douleurs, avec ou sans gonflement (oedème), du membre atteint. Cette affection nécessite un diagnostic en urgence par examen Echo-Doppler et doit être traitée immédiatement. Si elle n’est pas détectée et traitée rapidement, un fragment de caillot sanguin risque de migrer vers le poumon et de donner lieu à une embolie pulmonaire potentiellement mortelle.

La thrombose veineuse superficielle

La thrombose veineuse superficielle (TVS) est caractérisée par la présence d’un caillot de sang bloquant complètement ou partiellement la circulation sanguine dans une veine superficielle. Elle peut survenir dans n’importe quelle veine superficielle du corps, mais elle est plus fréquente au niveau des membres inférieurs et supérieurs.

La TVS se manifeste par des douleurs, avec ou sans gonflement, du membre atteint. Bien qu'elle soit généralement une affection plus bénigne que la TVP, elle nécessite toujours un diagnostic par examen écho-Doppler.

L’embolie pulmonaire

L’embolie pulmonaire (EP) est une urgence médicale qui survient lorsque les artères du poumon sont complètement ou partiellement obstruées par un caillot de sang. Ce caillot s’est en général formé dans les veines profondes des jambes ou du pelvis avant de se détacher en totalité ou en partie et remonter dans l’artère pulmonaire.

Selon la taille du caillot, l’EP peut passer inaperçue ou au contraire provoquer des symptômes tels que malaise, difficulté à respirer, douleurs, etc. chez le ou la patient-e. Dans tous les cas, elle doit être diagnostiquée rapidement et être traitée en urgence.

Le syndrome post-thrombotique

Le syndrome post-thrombotique (SPT) est la complication la plus fréquente de la thrombose veineuse profonde. Il survient lorsqu'un caillot endommage la paroi interne ou les valves de la veine. Ces dernières sont alors incapables de s’opposer au reflux veineux. Le sang retombe alors vers le bas au lieu d’être transporté vers le haut. Cela a pour conséquence de favoriser le développement de jambes lourdes, gonflées, de varices et parfois d’ulcères.