CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Centre de la prostate
Accueil > Le centre en bref > Notre équipe > Dr B. De Bari

Service de radio-oncologie

Dr Berardino De Bari

Dr Berardino de Bari

Chef de clinique
Service de radio-oncologie

                                                                                                   

Biographie

Né à Rome en 1979, le Dr Berardino De Bari est chef de clinique au sein du Service de radio-oncologie. En plus de ses compétences dans le domaine de la radiothérapie et de l’oncologie clinique, il a développé depuis le début de son activité clinique et de recherche un intérêt particulier pour la prise en charge des cancers uro-génitaux et de la prostate.

Après avoir terminé ses études en médecine et sa formation postgraduée en radio-oncologie en Italie, à l'Université catholique de Rome, le Dr De Bari a travaillé pendant plus de deux ans dans le Service de radio-oncologie de l’Hôpital de Lyon Sud (France), où il a pu suivre une formation de curiethérapie de la prostate. Cette expérience lui a aussi permis de développer ses compétences dans le domaine de l’uro-oncologie.

De 2011 à 2013, le Dr De Bari est retourné en Italie, dans le Service de radiothérapie de l’Hôpital universitaire de Brescia, où il était responsable du développement de la recherche clinique pour les cancers de la prostate. Depuis mai 2011, il est membre de la Société européenne de radiothérapie (ESTRO). Il a également été membre du Prostate Working Group de la Société italienne de radiothérapie (AIRO).

Depuis décembre 2013, il travaille dans le Service de radio-oncologie du CHUV, où il est en charge des pathologies thoraciques, gastro-intestinales, des sarcomes, des lymphomes et des cancers uro-genitaux.

Le Dr De Bari est très actif dans la recherche de base, la recherche clinique et radio-oncologique. Il est co-auteur de plus de 200 résumés de congrès nationaux et internationaux, et de plus de 50 articles scientifiques. La plupart de ses publications concernent la prise en charge des cancers de la prostate et les cancers gastro-intestinaux.