CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Centre du sein
Accueil > Patients et familles > Le cancer du sein > Le diagnostic du cancer du sein > Les examens > La biopsie

La biopsie du sein

Une biopsie du sein consiste à prélever un fragment de tissu de l’anomalie détectée à la mammographie ou à l'échographie, afin de l’examiner au microscope.


Cet examen a pour but de poser le diagnostic.

Un diagnostic de cancer du sein ne devrait jamais être posé sans une biopsie ; c'est elle seule qui est en mesure de confirmer qu'une lésion est maligne ou non.

A quel moment se fait une biopsie du sein ?


Une biopsie du sein se réalise après une mammographie et/ou une échographie (ultrasons), afin d'analyser l'anomalie repérée dans le sein par ces examens.


Déroulement de l'examen


Au Centre du sein du CHUV, les biopsies sont effectuées dans le Service de radiodiagnostic et de radiologie interventionnelle, situé au niveau 07 du Bâtiment hospitalier principal.

Réalisée sous anesthésie locale, la biopsie permet de prélever un échantillon de tissus par une aiguille passée à travers la peau, plutôt que par une technique chirurgicale plus invasive. L’examen ne nécessite pas de points de suture.

  • Lorsque l'anomalie est visible à l'échographie, la biopsie est guidée avec cette technique. Cette manoeuvre dure de 20 à 30 minutes et ne nécessite pas de surveillance ou de traitement particulier après le geste.

  • Lorsque l'anomalie n'est visible que sur les clichés mammographiques, la biopsie doit être réaliée en stéréotaxie, technique de radiologie informatisée qui fournit des images précises en trois dimensions pour localiser la lésion, même si elle est de petite taille.
    Après la biopsie stéréotaxique, un pansement compressif est placé quelques heures à l’endroit de la ponction sous forme d’un bandage serré autour du thorax. L’ensemble de l’examen dure en moyenne 1 heure. Il est nécessaire de rester ensuite 1 heure supplémentaire dans l’enceinte de l’hôpital, pour permettre au médecin d’effectuer un dernier contrôle avant le retour à domicile.

La biopsie elle-même est en principe peu/pas douloureuse, grâce à l’anesthésie locale. Une gêne peut néanmoins être ressentie lorsque la zone se réveille, qui disparaît dans les heures qui suivent ; elle peut être soulagée dans l’intervalle par un contre-douleur simple à base de paracétamol.