CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Centre du sein
Accueil > Patients et familles > Le cancer du sein > Les traitements du cancer du sein > La chirurgie > L'hospitalisation en gynécologie
Aspects pratiques au CHUV


Que prendre avec vous?

L'hospitalisation en gynécologie

Tous les types de chirurgie pour le cancer du sein nécessitent une hospitalisation. Au Centre du sein du CHUV, les chirurgiens sénologues opèrent près de 200 patientes chaque année.


Organisation du séjour


Le séjour à l'hôpital dure entre 2 et 7 jours, selon le type de chirurgie. Il est organisé dans le Service de gynécologie du CHUV. L'admission à l'hôpital se fait la veille ou le jour même de l'opération.

Avant la chirurgie


L'hospitalisation est préparée avec soin par l'équipe du Centre du sein. Après la première consultation médicale et la consultation infirmière à l'Unité de sénologie, une consultation avec le médecin anesthésiste est organisée avant l’hospitalisation, afin de préparer l’intervention chirurgicale en toute sécurité.

Si une ablation des ganglions du creux axillaire (sous le bras) est prévue, un traitement de physiothérapie est essentiel. Une consultation avec le physiothérapeute peut être organisée avant l’opération.

Si une reconstruction du sein est programmée dans le même temps qu’une mastectomie, une consultation est organisée avec le chirurgien plasticien. L’objectif est de présenter à la patiente les différentes techniques et le déroulement de l’intervention. Dans certaines situations, ou selon la préférence de la patiente, il se peut que la reconstruction n’ait lieu qu’après l’ensemble des traitements. La consultation avec le chirurgien plasticien est alors planifiée à ce moment-là. Une infirmière spécialisée se tient à disposition pour reprendre avec la patiente les informations exposées par le chirurgien plasticien.

La chirurgie


A l’arrivée à l’hôpital, après l’enregistrement administratif, la patiente est accueillie par l’infirmière du Service de gynécologie. Elle reçoit la visite du chirurgien en charge de l’intervention. Il vérifie que les données de son dossier sont complètes et précise le déroulement de l’opération.

Durant l'hospitalisation, la patiente reçoit la visite de plusieurs membres de l'équipe du Centre du sein :


Après l’intervention, les médecins, l’équipe infirmière, les physiothérapeutes et l’assistante sociale de la Ligue contre le cancer se concertent pour assurer les soins, la surveillance et l’accompagnement de la patiente.
En cas de mastectomie sans reconstruction immédiate, une prothèse provisoire en mousse, à glisser dans le soutien-gorge, est proposée par l’infirmière.

Après la chirurgie


A la sortie de l’hôpital, la patiente reçoit des conseils pour son retour à domicile : exercices de physiothérapie, précautions et soins de la région opérée. On s’assure que le numéro à appeler en cas de nécessité, ainsi que la date du prochain rendez-vous avec le médecin sénologue, lui ont été communiqués.

A l’issue de la chirurgie, les résultats des tissus prélevés et l’ensemble du dossier sont soumis une nouvelle fois à la concertation médicale interdisciplinaire, afin de discuter et de définir les prochaines étapes du traitement. Le médecin traitant et le gynécologue de la patiente sont tenus informés des traitements et du suivi, sauf si la patiente s’y oppose.


Un premier rendez-vous ambulatoire à l’Unité de sénologie est planifié 7 à 10 jours après l’opération, pour surveiller la cicatrice et retirer les fils si nécessaire. Le médecin transmet à la patiente les résultats définitifs des analyses de la tumeur opérée et discute avec elle de la suite des traitements.
La patiente rencontre aussi l’infirmière clinicienne référente pour le cancer du sein qui précise certaines informations et répond à ses demandes. Si la patiente en éprouve le besoin, un entretien supplémentaire avec l’infirmière référente peut être demandé avant les consultations dans les autres services.

3 mois après l’opération, un rendez-vous est organisé systématiquement avec l’infirmière clinicienne référente pour le cancer du sein afin de surveiller la cicatrice et d'évaluer les douleurs résiduelles possibles. Cette consultation permet aussi de compléter l’information de la patiente et d’évaluer ses besoins et les ressources à mettre en place. La question de la chirurgie reconstructive est abordée et, si nécessaire, un premier contact avec le chirurgien plasticien est organisé. Selon l’opération, la physiothérapeute peut également intervenir à cette occasion.