CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Centre du sein
Accueil > Patients et familles > Le cancer du sein > Les traitements du cancer du sein > La reconstruction du sein > La technique du muscle grand dorsal

La technique du muscle grand dorsal

La chirurgie de reconstruction du sein par la technique du grand dorsal se fait par lambeau à l'aide des propres tissus de la patiente, le muscle du grand dorsal.


Définitions

L’appellation "grand dorsal" indique le type de reconstruction utilisé pour cette technique.

Cette intervention consiste à glisser un ensemble de peau, de tissus adipeux (graisse) et la partie supérieure du muscle du dos sous la peau jusque sur le thorax. C’est ce qui forme le sein. Dans quelques situations, si le sein doit être plus volumineux, on injecte de la graisse (lipofilling) ou on pose un implant en silicone sous le lambeau.

Avantages

L’intérêt majeur de cette technique est que le sein reconstruit prend un aspect naturel, semblable à l’autre par sa souplesse, même lorsqu’un implant est ajouté pour créer le volume. Le sein opéré suit en principe une évolution naturelle au cours du temps, similaire à celle du sein opposé. Celle-ci est toutefois limitée lorsqu’un implant est associé à la technique puisqu’il implique que le sein garde un aspect bombé.

Planification

Deux moments peuvent être envisagés pour initier la technique de reconstruction du grand dorsal :

  • en même temps que la chirurgie du cancer, si aucun traitement de radiothérapie n’est prévu

  • dans un deuxième temps, après la réalisation de l’ensemble des traitements.




Source : Société cancadienne du cancer