CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Centre du sein
Accueil > Patients et familles > Le cancer du sein > Les traitements du cancer du sein > La reconstruction du sein > L'implant avec lambeau d'avancement abdominal

L'implant avec lambeau d'avancement abdominal

La chirurgie de reconstruction du sein à l'aide d'un implant avec lambeau d'avancement abdominal combine 2 techniques : un implant et les propres tissus de la patiente, glissés depuis la partie haute du ventre.


Définitions

L’implant de silicone est une poche remplie de gel. Il est inséré chirurgicalement dans l’espace naturel qui se trouve sous un muscle de la paroi thoracique (muscle pectoral).

La pose de l’implant est associée à la réalisation d’un lambeau d’avancement abdominal, qui consiste à glisser de la peau et du tissus adipeux (graisse) de la partie haute du ventre jusqu’au sein, afin de compléter la reconstruction du nouveau sein.

Avantages

L’intérêt majeur d’une reconstruction par implant est qu’elle est relativement simple. L’intervention chirurgicale est courte et ne nécessite pas de nouvelle cicatrice sur le sein ou à un autre endroit du corps. La réalisation du lambeau d’avancement abdominal permet de gagner de la surface de peau. Elle confère aussi un aspect plus naturel au sein et a ainsi l’avantage d’atténuer l’aspect bombé dû à l’implant.

Planification

Deux moments peuvent être envisagés pour initier une reconstruction par implant avec lambeau d'avancement abdominal :

  • dans le même temps opératoire que la chirurgie du cancer

  • dans un deuxième temps, après la réalisation de l’ensemble des traitements.

Aucune prothèse ne peut être considérée comme implantée à vie. Un changement d’implant est planifié dans tous les cas tous les 10-15 ans.