CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service de chirurgie vasculaire
Accueil > Patients et familles > Maladies et traitements > Varices

Varices

Service d'angiologie

Varices


Les veines sont des vaisseaux qui transportent du sang pauvre en oxygène de la périphérie (tissus, organes) vers le cœur. Pour permettre au sang de remonter des pieds vers le cœur, les veines contiennent des valves. Lorsque ces valves deviennent incompétentes, le sang reflue dans la jambe. Il se crée alors une hyperpression veineuse et la veine se dilate. C’est ce qu’on appelle les varices.

Il existe deux systèmes veineux au niveau des jambes. Le système veineux superficiel, qui se situe dans le tissu sous-cutané, et le système veineux profond, qui se situe dans les muscles. C’est principalement au niveau du système veineux superficiel que se développent les varices.

Les varices sont une pathologie courante qui touche 30 à 50% de la population adulte. Les principaux facteurs de risque sont l’âge, le fait d’avoir des parents qui ont eu des varices, la position debout prolongée, l’obésité, le tabagisme, la grossesse ou encore des antécédents de thromboses veineuses profondes.

Symptômes

L’hyperpression veineuse et les varices peuvent provoquer une sensation de lourdeur, des douleurs, des démangeaisons, des œdèmes, des thrombophlébites (soit un trouble de la circulation dû à la formation d’un caillot) et, dans les stades avancés, des ulcères cutanés. Il est possible d’enlever les veines variqueuses afin de diminuer, voire de faire disparaître, ces symptômes.


DIAGNOSTIC

Le diagnostic est avant tout clinique. Des veines dilatées et tortueuses sont visibles au niveau des jambes.

Avant de planifier une intervention, un examen ultrasonographique est cependant nécessaire. Effectué par le Service d'angiologie, celui-ci permet de tracer une cartographie précise des veines variqueuses et de s’assurer que le réseau veineux profond est bien fonctionnel. C'est de lui principalement que dépendra le drainage veineux des jambes après l’intervention.


TECHNIQUES OPERATOIRES

Les varices peuvent être enlevées par deux techniques:

  • la technique chirurgicale

  • la technique endovasculaire.

Technique chirurgicale

La phlébectomie se déroule sous anesthésie générale ou partielle, en n’endormant que les jambes. Des incisions de quelques centimètres sont effectuées dans les plis inguinaux (au niveau de l’aine) et sur les jambes pour accéder aux varices principales. Elles sont alors liées, sectionnées et excisées. Finalement, de petites ponctions cutanées sont effectuées pour accéder aux plus petites varices. L’intervention dure entre une et deux heures selon leur importance.

Technique endovasculaire

Selon les cas, cette technique est réalisée par notre service ou le Service d'angiologie. Elle consiste à placer un cathéter dans la veine responsable des varices et à la détruire de l’intérieur, soit en la brûlant (par laser endoveineux), soit en injectant un produit sclérosant (par sclérothérapie). Elle présente les mêmes résultats que la chirurgie, mais le patient est endormi localement, souffre moins d'hématomes et ressent moins de douleurs postopératoires.

Ce traitement n’est pas encore totalement remboursé par les assurances maladies suisses et ne peut pas être effectué chez tous les patients, principalement parce que les varices sont trop grosses, trop superficielles ou tortueuses.

Si le patient ne souhaite pas subir une intervention, il peut dans un premier temps porter des bas à varices, prescrits par les angiologues, et améliorer son hygiène de vie par une perte de poids et une augmentation de son activité physique. Cela diminue généralement les symptômes. Il existe également des médicaments à base d'extraits de plantes pour tonifier les veines et diminuer la sensation de lourdeur ou le gonflement dans les jambes. Ceux-ci ne soignent pas les varices; ils en soulagent simplement les effets.


En savoir plus:

Suivi postopératoire

Les varices sont généralement traîtées pendant les saisons fraîches. En effet, suite à l’intervention, les patients portent des bas de contention pendant deux semaines, ce qui peut être désagréable en cas de forte chaleur.

L'intervention chirurgicale est réalisée en ambulatoire ou nécessite une hospitalisation sur une moyenne de trois jours, tandis que le traitement endovasculaire s'effectue en cabinet et ne nécessite aucune hospitalisation. Un arrêt de travail dure de deux à trois semaines après la chirurgie, alors que la cure endovasculaire demande un à trois jours d'arrêt.