CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service
de chirurgie viscérale
Accueil > En bref > Staff > Nos teams > Colorectal et proctologie > Hémicolectomie
Colorectal et proctologie

Hémicolectomie

(Ou résection d’une partie du gros intestin).



Le colon ou gros intestin mesure environ 1,5m. Il commence là où fini l’intestin grèle. Ses parties successives sont :

Le caecum, le colon ascendant, le colon transverse, le colon descendant, le colon sigmoïde, le rectum et l’anus

Sa fonction est essentiellement la résorption d’eau et de certaines substances produites par la dégradation bactérienne, de même que le stockage, avant l’élimination, de résidus alimentaires non-résorbés.

Le colon est sujet à diverses maladies ou «lésions» relativement fréquentes (polype, tumeur, diverticules) qui peuvent nécessiter une opération pour enlever une partie du colon.  Comme beaucoup d’autres organes, il ne se régénère pas après une résection. Par contre, le colon restant s’adapte et compense en général assez bien la fonction de la partie perdue. On peut ainsi réséquer plus de la moitié du colon sans éprouver de troubles une fois la période d’adaptation passée.

Pour des questions anatomiques et de vascularisation, quand il s’agit d’enlever une lésion qui se trouve sur le colon, on enlève tout le segment du colon qui porte la lésion avec les artères, les veines et les vaisseaux lymphatiques qui lui sont destinés. On parle ainsi d’«hémicolectomie droite» pour les résections de lésions situées sur la moitié droite (caecum, colon ascendant) et d’«hémicolectomie gauche» pour les résections de lésions situées sur la moitié gauche (colon descendant, sigmoïde). Il est aussi possible de n’enlever que le colon sigmoïde («sigmoïdectomie») ou que la partie transverse du colon.

Deux types de chirurgie sont alors possibles (toutes deux sous anesthésie générale) :

  • Chirurgie par laparoscopie : Cette technique, bien connue pour l’ablation de la vésicule biliaire, est maintenant aussi employée avec succès pour la résection du colon. On introduit une caméra et des instruments longs et fins à travers 3 à 5 petites incisions (5-12mm) sur l’abdomen. On décolle d’abord la partie du colon qu’on veut réséquer de ses attaches de manière à pouvoir le sortir de l’abdomen. Pour cela on doit faire une incision de 4-8cm. C’est en général à l’extérieur de l’abdomen qu’on fera la reconnexion des deux parties restantes après la résection, soit avec des fils, soit avec des agrafes spéciales. Le confort post-opératoire du patient est ainsi nettement amélioré.

  • Chirurgie par voie ouverte : c’est l’opération classique qui nécessite une ouverture verticale de 8-20 cm environ au milieu du ventre. Elle est utilisée dans des cas particuliers ou si la technique laparoscopique ne permet pas d’obtenir le résultat désiré.


Une hémicolectomie dure en général entre 1h30 et 3h. Ceci dépend de la complexité de l’opération à faire, du poids du patient, des difficultés rencontrées, etc. Une intervention par laparoscopie est en général un peu plus longue. En revanche, la convalescence est plus rapide. Dès le premier jour après l’opération (ouverte ou laparoscopique), le patient est levé et reçoit un repas léger. Une mobilisation active et une réalimentation progressive facilitent la récupération. Dès que l’intestin a repris sa fonction, le patient peut en général quitter l’hôpital.

  • Chirurgie par laparoscopie :

    • Durée d’hospitalisation : 3 à 7 jours

    • Durée de convalescence : 1 à 4 semaines

  • Chirurgie par voie ouverte :

    • Durée d’hospitalisation : 4 à 10 jours

    • Durée de convalescence : 4 à 8 semaines