CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service
de chirurgie viscérale
Accueil > En bref > Staff > Nos teams > Colorectal et proctologie > Hémorroïdectomie
Colorectal et proctologie

Hémorroïdectomie

(Ou ablation excision d’hémorroïdes).



Les hémorroïdes sont des réseaux physiologiques (normaux) d’artères et de veines qui se situent juste à l’intérieur et au sommet du canal anal.

Ces formations artérielles et veineuses sont présentes chez tous les êtres humains, de manière plus ou moins développée.

À la faveur de certaines conditions comme la grossesse, la constipation chronique (forçant à pousser), ou encore l’alimentation, ces réseaux peuvent devenir importants et former de véritables «varices» (semblable à celles des jambes) pouvant provoquer des démangeaisons, des saignements et surtout sortir de l’anus pour devenir gênantes, très douloureuses (crise hémorroïdaire), fragiles et/ou entraver l’hygiène locale.

Ainsi, on distingue plusieurs stades de développement de ces «varices hémorroïdaires» en fonction de leur taille et des symptômes qu’elles provoquent. Au début de la maladie hémorroïdaire, les symptômes peuvent être soulagés par des simples médicaments si les hémorroïdes ne sont pas trop importantes. C’est uniquement à partir d’un certain stade, irréversible, qu’il faut avoir recours à une consultation spécialisée et/ou une intervention chirurgicale.

La ligature élastique se pratique ambulatoirement à notre consultation spécialisée de proctologie (maladie du rectum et de l’anus). Elle consiste à apposer un élastique à une hémorroïde gonflée symptomatique afin de l’étrangler. Il se désagrégera par la suite. Cette pratique ne nécessite aucune anesthésie.

  • L’hémorroïdectomie selon Milligan Morgan consiste en l’excision des nodules variqueux hémorroïdaires se trouvant à l’intérieur de l’anus, depuis l’extérieur. Elle se pratique en anesthésie générale ou locorégionale (péridurale).

  • L’hémorroïdectomie selon Longo consiste en une excision par agrafage circulaire à l’aide d’une machine qui est introduite dans l’anus. Il n’y a ainsi aucune cicatrice externe. Elle se pratique également en anesthésie générale ou locorégionale (péridurale).

Ces trois modalités thérapeutiques peuvent être effectuées de façon ambulatoire dans la majorité des cas. Cela signifie que le patient peut rentrer le jour même de l’intervention. Les suites opératoires nécessitent la prise de médicaments anti-douleurs et anti-inflammatoires, sans régime particulier, si ce n’est de bien s’hydrater. Un suivi clinique est assuré à notre consultation spécialisée la semaine suivant l’intervention, puis régulièrement jusqu’à la guérison complète.

La thrombose hémorroïdaire est une entité particulière : elle est provoquée par le développement d’un caillot de sang dans une hémorroïde externe, le plus souvent suite à une inflammation de la région. Elle est très douloureuse et le traitement consiste la plupart du temps en l’incision rapide, en anesthésie locale, de cette thrombose afin d’évacuer le caillot et soulager les douleurs.

Pour toute information ou consultation portant sur des pathologie de l’anus ou du rectum (dernière partie du gros intestin aboutissant à l’anus), s’adresser à la consultation de Chirurgie septique et proctologie, BH 12, CHUV. Tél. +41 21 314 2884.