CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service
de chirurgie viscérale
Accueil > En bref > Staff > Nos teams > Endocrine, mélanome sarcome et transplantation > Les surrénales
Endocrine, mélanome sarcome et transplantation

Les surrénales



Les glandes surrénales sont situées au pôle supérieur de chaque rein : il y a en a deux, une seule suffit à assurer une fonction normale. Chaque glande surrénale est en fait constituée de deux couches pour la production de plusieurs hormones :

  • Pour le cortex :

    • la cortisone

    • l’aldostérone : hormone responsable du contrôle du sodium, du potassium ainsi que de l’eau au niveau des reins.

    • dérivés des hormones sexuelles

  • Pour la couche médullaire :

    • adrénaline et noradrénaline (hormones de stress, hypertension)

Des tumeurs bénignes ou malignes peuvent survenir dans une ou les deux glandes surrénales. On distingue à nouveau les tumeurs en rapport avec leur production hormonale:

  • Tumeurs fonctionnelles:

    • Cortisone : syndrome de Cushing

    • Aldostérone : syndrome de Conn

    • Hormones sexuelles : tumeurs virilisantes ou féminisantes

    • Adrénaline et noradrénaline : phéochromocytome

  • Tumeurs non fonctionnelles:

    • Incidentalome : il s‘agit d’un nodule de la glande surrénale découvert fortuitement à l’occasion d’un scanner pour investiguer une autre maladie. Ces nodules peuvent correspondre à plusieurs entités.  Le problème est de pouvoir écarter la possibilité d’une tumeur fonctionnelle (par les dosages d’hormones) et en fonction de la taille et de l’évolution radiologique la présence d’un cancer. Dans le doute, une intervention chirurgicale peut être indiquée.

    • Autres tumeurs bénignes

    • Métastase d’un autre cancer (par exemple du poumon, du colon) dans une glande surrénale


La préparation des interventions chirurgicales nécessitent des investigations complexes: dosages hormonaux, analyse des examens radiologiques et de médecine nucléaire. En fonction du diagnostic et du type de tumeur, on réalisera:

  • Une surrénalectomie totale unilatérale :

    • Par chirurgie minimale invasive: selon la taille du nodule et si le risque de cancer est faible

    • Par chirurgie ouverte (laparotomie) pour les volumineuses tumeurs ou suspectes de cancer

  • Une surrénalectomie subtotale : résection partielle de la glande dans des situations très particulières

  • Une surrénalectomie totale bilatérale : par chirurgie minimale invasive ou ouverte si les 2 glandes sont atteintes. Un traitement hormonal de substitution est alors nécessaire.