CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service
de chirurgie viscérale
Accueil > En bref > Staff > Nos teams > Endocrine, mélanome sarcome et transplantation > Transplantation > Approche chirurgicale
Endocrine, mélanome sarcome et transplantation

Approche chirurgicale


Ouverture de la paroi du ventre à droite ou à gauche.

Reconnexion du rein aux vaisseaux sanguins principaux (artère et veine rénales) et à la vessie (uretère).

Les 2 interventions sont menées en parallèle, décalées dans le temps : prélèvement du rein dans une salle d’opération et greffe dans la salle voisine.

Prélèvement du rein chez le donneur vivant


Une technique minimale invasive (laparoscopie) est utilisée systématiquement.

Ouverture de la paroi du ventre comme pour une césarienne, permettant de se faire aider d’une main pendant l’opération. Orifices des instruments : 5-12 mm.

Autres opérations chez le receveur d’une greffe rénale

Ablation du rein malade


L’origine de l’insuffisance rénale chez certains patients est une maladie polykystique génétique, qui provoque l’apparition de volumineux kystes en parallèle avec la diminution du volume fonctionnel des reins. Ces kystes peuvent provoquer des complications nécessitant la résection d’un ou des 2 reins malades AVANT la greffe elle-même.

Exemples de complications :

  1. Infection de kyste

  2. Hémorragie

  3. Volume trop important empêchant la mise en place de la greffe

En fonction du diagnostic, on réalisera donc une néphrectomie unilatérale ou bilatérale par voie ouverte ou par voie minimale invasive.