CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service
de chirurgie viscérale
Accueil > En bref > Staff > Nos teams > Oesophage, estomac-paroi > Gastrectomie
Oesophage

Gastrectomie

(Ou ablation de l’estomac).



L’estomac est un organe volumineux, en forme de « J », situé dans la partie haute du ventre, en bonne partie sous les côtes. Il fait suite à l’œsophage qui conduit les aliments depuis la bouche, et se prolonge par le duodénum, première partie du petit  intestin. Le duodénum reçoit, à la papille, le canal biliaire, appelé cholédoque, et le canal pancréatique dit de Wirsung.

xxxxxxxxxx

L’estomac est mobile entre deux points fixes qui sont appelés le cardia (jonction entre l’œsophage et l’estomac) et le pylore (jonction entre l’estomac et le duodénum).

La fonction de cet organe est à la fois motrice et secrétoire. En effet, il agit premièrement comme un réservoir, car il stocke un volume d’aliments (solide et liquide) qui peut être considérable et que l’intestin mettra 3 à 6 heures à absorber. Ce réservoir n’est pas passif, car il malaxe, fragmente les aliments qu’il contient avant de délivrer de façon régulière le bol alimentaire dans l’intestin. Deuxièmement, il secrète de l’acide chlorhydrique, de manière importante, qui se mélange au contenu alimentaire et une protéine appelée « facteur intrinsèque » indispensable à l’absorption de la vitamine B12. (nécessaire à la multiplication des cellules).

La gastrectomie ou ablation de l’estomac est une opération qui enlève tout ou une partie de l’estomac : gastrectomie totale ou partielle, plus ou moins étendue. La section distale porte toujours sur le duodénum au-delà du pylore alors que la section proximale à un niveau variable laisse en place un moignon gastrique plus ou moins grand. En pratique, nous avons le plus souvent recours à un montage utilisant 50 centimètres de petit intestin dit anse en Y qui rend impossible le reflux de la bile jusque dans l’estomac restant ou l’œsophage si il y a gastrectomie totale.

Le choix de l’étendue de la résection partielle ou totale  dépend de la maladie à traiter et de sa localisation. Pour les diagnostics de cancer, la gastrectomie est associée à un large curage lymphatique qui enlève les ganglions situés dans la région de l’estomac. L’incision est soit verticale au milieu du ventre partant sous les côtes et descendant quelques centimètres sous le nombril, ou alors transverse, soit d’un coté à l’autre deux centimètres sous les côtes.

Pratiquement, vous entrez la veille de l’opération en fin d’après-midi. Il est possible que vous séjourniez dans une unité de soins intensifs pour 24 à 48 heures après l’intervention, puis vous rejoindrez l’Unité de chirurgie viscérale pour la suite de votre hospitalisation. Vous n’aurez pas de sonde naso-gastrique (tuyau passant par le nez et allant dans le tube digestif) mais vous serez perfusé(e) jusqu’à la reprise des boissons puis de l’alimentation entre le 3ème et le 4ème jour post-opératoire.

A noter que l’absence de réservoir implique une diminution des quantités absorbées à chaque repas et donc à les fractionner le long de la journée. De plus, l’ingestion doit se faire lentement avec bonne mastication. En cas de gastrectomie totale, une supplémentation en Vitamine B12 est indispensable et ceci à vie, vu l’absence définitive de production de facteur intrinsèque.

Votre durée d’hospitalisation sera de 5 à 7 jours, avec par la suite un arrêt de travail pour 1 mois post-opératoire