CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service
de chirurgie viscérale
Accueil > En bref > Staff > Nos teams > Chirurgie "ERAS"
Hépatobiliaire

Chirurgie "ERAS"



Le concept ERAS (enhanced recovery after surgery ), vise à minimiser le stress métabolique et l’état catabolique provoqués par une intervention chirurgicale, dans le but de diminuer les complications, la durée du séjour post-opératoire et les coûts, tout en améliorant le bien-être du patient.

Il s’agit d’un concept thérapeutique multimodal qui repose sur quatre éléments principaux :

  1. une préparation préopératoire simplifiée

  2. une restriction hydrique per-opératoire

  3. une analgésie péridurale thoracique

  4. une mobilisation et une réalimentation précoces.

L’application de ces principes à la chirurgie colorectale ouverte a engendré une réduction significative de la durée d’hospitalisation de 3 à 5 jours, sans augmentation du taux de ré-hospitalisation, alors que l’approche «traditionnelle» est associée à un séjour hospitalier moyen de 10 jours.


Pour un programme Fast track, il est impératif de suivre des critères précis et standardisés en ce qui concerne le retour à domicile du patient. Ce dernier doit obligatoirement :

  • pouvoir contrôler sa douleur par analgésie orale.

  • s’alimenter sans aucun apport parentéral.

  • avoir retrouvé une mobilité et une indépendance au moins égales à celles dont il bénéficiait avant l’entrée à l’hôpital.

  • remplir la totalité des critères ci-dessus et désirer retourner à domicile.

Nous avons récemment montré, par une étude prospective randomisée, une diminution significative des complications post-opératoires chez les patients ayant bénéficié d’une prise en charge FT. La restriction hydrique et une analgésie épidurale adéquate ont été identifiées comme facteurs indépendants prédictifs d’un faible taux de complication (données en voie de publication).

Plusieurs questions demeurent ouvertes et font actuellement l’objet d’études, notamment, les bénéfices du FT en chirurgie laparoscopique et le type d’analgésie requis après chirurgie colorectale laparoscopique.

Pour le praticien, il est important de savoir que pratiquement chaque patient peut bénéficier d’un protocole FT, à condition d’être capable d’un certain degré de discernement et de collaboration. L’âge et les comorbidités associées ne sont en aucun cas des critères d’exclusion. Les principes généraux de la préparation du patient à l’opération demeurent valables. Par exemple, la malnutrition, prédisposant à un risque infectieux majeur et à un taux de complications plus élevé, doit être recherchée et traitée par supplément alimentaire oral. Les concepts de FT furent initialement développés pour la chirurgie colorectale ouverte. Actuellement, ces principes sont modifiés et appliqués à d’autres interventions chirurgicales abdominales, ouvertes et laparoscopiques.

A l’heure actuelle, les conclusions suivantes peuvent être tirées de l’expérience clinique :

  • L’application des concepts de FT à la chirurgie colorectale ouverte permet de diminuer les complications post-opératoires, la durée d’hospitalisation et les coûts. Le FT devrait, dès lors, devenir un standard chirurgical.

  • Les éléments clés incluent une restriction hydrique per-opératoire, une analgésie épidurale efficace et une mobilisation post-opératoire rapide, ainsi qu’une ré-alimentation précoce.

  • Malgré l’accumulation de preuves en faveur du FT, il n’est appliqué qu’à une minorité de cas.

  • Des protocoles de FT modifiés peuvent maintenant être appliqués à d’autres interventions en chirurgie viscérale, ouverte et laparoscopique.

(Tiré de l’article de Prof. J.C. Givel & coll., publié dans la Revue médicale suisse n°141).


Présentation de la chirurgie ERAS