CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service
de chirurgie viscérale
Accueil > Patients et familles > Nos spécialités > Chirurgie générale > Techniques chirurgicales

Techniques chirurgicales


L’objectif de l’intervention est de replacer dans la cavité abdominale les éléments herniés entre les muscles de la paroi abdominale et de fermer l’orifice herniaire. Plusieurs options chirurgicales sont alors possibles :

  • Réparation par simple suture

  • Réparation par fixation à la paroi musculaire d’une pièce de tissu synthétique spécial, le filet, de manière à recouvrir l’orifice herniaire. En règle générale un filet non résorbable ou à résorption partielle est utilisé.

Une fois l’intervention réalisée, une cicatrice interne va se constituer autour des fils de suture ou du filet. C’est cette cicatrice qui donnera au montage la résistance définitive nécessaire à la pratique des efforts de la vie courante. La cicatrisation est un processus continu qui dure jusqu’à une année après l’intervention. Cependant, l’essentiel de la résistance est obtenue en quelques semaines.

Le filet présente l’avantage d’offrir une meilleure résistance immédiate aux efforts. Il laisse cependant davantage de matériel étranger dans l’organisme.


Cure de hernie inguinale

  • L’opération selon Shouldice (réparation par suture) demeure la réparation de choix chez le jeune patient porteur d’une hernie primaire de petite taille et la femme en âge de procréer.

  • L’opération selon Lichtenstein consiste en un renforcement «sans tension» du plancher du canal  inguinal par un filet (mélange de nylon et matériau résorbable).

  • La laparoscopie (chirurgie minimalement invasive; la voie d’abord TEP =»totally extraperitoneal» ou TAPP =»transabdominal pre-peritoneal») avec insertion d’un filet entre la paroi abdominale et le péritoine est particulièrement adaptées aux hernies inguinales bilatérales, aux récidives herniaires déjà opérées à ciel ouvert, et aux hernies fémorales. Une anesthésie générale est cependant nécessaire à sa réalisation.