CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Accueil > list of news > News and Events - Detail
Centre hospitalier universitaire vaudois
fermer

Le voile se lève sur le bloc opératoire complémentaire

Le bloc opératoire complémentaire est inauguré jeudi en grandes pompes, en présence du conseiller d'Etat Pierre-Yves Maillard et de nombreux journalistes. Rien que pour vous et en avant-première, TRIBU lève le voile sur ces lieux peu accessibles.

Publié par Arnaud Cotillard

On accède au nouveau bloc opératoire complémentaire par une passerelle. Erigée sur le toit des locaux qui abritent les urgences et les soins intensifs, la nouvelle structure à 2 étages compte 16 salles d’opération flambant neuves.

En détail, le niveau 07 abrite la salle de réveil et 8 salles d’opération, dont 2 pour les urgences. Le niveau 06 contient les 8 autres salles, ainsi que les locaux annexes, indispensables au fonctionnement du bloc opératoire. Chaque étage dispose d’un « compactus », nouveau système compact de stockage du matériel. Autre nouveauté, l’entrée dans les vestiaires est désormais badgée. Chaque casier devient nominatif et des compartiments à code ont été installés pour les objets de valeurs.

Une seule salle d’opération est ouverte aux visiteurs. C’est la salle no9, qui nous ouvre son sas sur un espace immaculé, dégagé de tout câble ou autre coffret technique. Pour des questions d’hygiène et d’efficience, tous les appareils sont encastrés. Au centre de la pièce, la surface foncée au sol délimite la zone patient, où un flux d’air unidirectionnel continu assure une qualité de l’air adaptée à toutes les interventions. Désormais, l’environnement offre un niveau d’asepsie tel qu’il serait possible de pratiquer une transplantation d’organe dans chacune des 16 salles.

Cinq écrans multifonctions, dont deux montés sur des bras articulés, permettront au chirurgien d’avoir en tout temps un accès rapide aux images radiologiques ou aux résultats de laboratoire. Ces écrans permettront également à l’ensemble de l’équipe présente en salle d’opération de suivre les différentes étapes de l’intervention et en anticiper les enchaînements. Par ailleurs, grâce à la caméra fixée sur un bras articulé, le praticien pourra solliciter en direct l’avis d’un pathologue. Depuis leur auditoire, les étudiants pourront suivre ses gestes en simultané.

Ambiance apaisante et lumineuse

Dans ce nouvel espace high tech, les équipes chirurgicales auront désormais la possibilité de modifier elles-mêmes les conditions de pressions ou de température dans lesquelles elles choisissent de travailler. La lumière devient modulable, les médecins pouvant désormais améliorer les contrastes et choisir d’adoucir l’atmosphère, par exemple au moment d’endormir le patient.

Un soin particulier a été apporté à l’ergonomie de la salle de réveil et des zones de préparation des patients : qualité de la luminosité ambiante ou apport direct de la lumière du jour, séparation des zones de surveillance postopératoire attribuées à l’adulte et à l’enfant, tout a été pensé pour rendre ces lieux les plus apaisants possibles.

Les conditions de travail des collaborateurs ne sont pas en reste, avec des ouvertures sur l’extérieur dans les couloirs, la salle de repos, la pharmacie et les bureaux. Les teintes choisies pour le revêtement des murs sont d’un vert dynamique dans les zones de rencontre (vestiaires, couloirs, cafeteria) et couleur prune dans les zones de soins.

Le bloc central a désormais 3 ans pour faire peau neuve. Et pour une fois, ce sera sans doute le petit frère qui inspirera son aîné!

En images: faites défiler les photos ci-dessus!

 



Lien(s)

Le bloc opératoire déménage
«Un bloc opératoire qui n'aura eu de transitoire que le nom»



Dernière mise à jour le 28.03.2017 10:05