CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Accueil > Liste des actualités > Actualité ou Agenda - Détail
Centre hospitalier universitaire vaudois
fermer

Changement de décor pour le personnel du bloc opératoire 4/5

Les 16 nouvelles salles d'opération construites pour permettre la rénovation du bloc central du BH05 sont terminées et le personnel du bloc s'apprête à changer de décor. Sozan Abdulkader, nettoyeuse spécialisée, nous explique ce qui l'attend.

Publié par Rachel Perret Antille

Sozan Abdulkader travaille au bloc depuis 3 ans. Elle fait partie d’une petite équipe d’agents de propreté spécialisés dans le nettoyage des salles d’opération. Un travail minutieux et plutôt physique: 18 salles à laver de fond en comble quasi quotidiennement, sans compter le matériel et les accessoires, comme les tabliers de radioprotection. L’entretien du bloc complémentaire, plus ergonomique que son aîné du BH05, devrait être plus aisé.

Les aspects hygiéniques et les contraintes d’entretien spécifiques à un bloc opératoire n’ont pas été négligés dans la nouvelle structure, qui instaure le principe de salle «vide». L’intégration de l’informatique et de la vidéo dans les parois, ainsi que l’intégration des câbles d’alimentation en gaz médicaux et en électricité dans les bras suspendus offrent une surface lisse qui facilite la décontamination entre deux interventions et en fin de journée.

«Aujourd’hui, nous devons déplacer passablement de câbles ou de machines. Le travail dans le nouveau bloc sera sans doute bien plus confortable pour nous», explique Sozan Abdulkader. «Nettoyer une salle du sol au plafond, en passant par la table d’opération et les poignées de porte, prend environ une heure. Il y a bien sûr des salles qui sont plus «sales» que d’autres, comme par exemple celles attribuées à la chirurgie vasculaire.»

En revanche, les nouvelles tables d’opération semblent moins faciles à l’entretien, selon Sozan Abdulkader: «elles sont composées de plus de pièces et je pense que j’aurai besoin d’un peu plus de temps pour les nettoyer. Le temps de séchage aussi risque d’être un peu plus long».

L’acheminement des déchets sera différent dans le bloc complémentaire et sollicitera davantage Sozan Abdulkader et ses collègues. «Mais on peut toujours compter sur les coups de mains des uns et des autres. Il arrive même qu’un chirurgien empoigne un balais pour m’aider! Je ne me fais donc aucun souci pour la suite!»



Lien(s)

Changement de décor pour le personnel du bloc opératoire 1/5: portrait de Tobias Jomini, instrumentiste
«Un bloc opératoire qui n'aura eu de transitoire que le nom»
Le bloc opératoire déménage



Dernière mise à jour le 23.03.2017 10:01