CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Accueil > list of news > News and Events - Detail
Centre hospitalier universitaire vaudois
fermer

C-SURF obtient 2.8 millions pour poursuivre ses recherches

Mise sur pied en 2010 grâce au soutien financier du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS), l'étude C-SURF vient d'obtenir un financement complémentaire de 2.8 millions pour une durée de deux ans.

Publié par Gerhard Gmel

Dirigée par le Prof. Gerhard Gmel du Service d'alcoologie du CHUV, en collaboration avec l’Université de Zurich, l’étude C-SURF a pour but d’étudier les facteurs qui influencent les comportements addictifs au cours du passage à l’âge adulte, ainsi que leurs conséquences sur la santé.

Jeunes hommes suivis de 19 à 30 ans
Pour atteindre cet objectif, l’étude C-SURF suit l’évolution des comportements, de la consommation de substances et de la santé physique et mentale au sein d’une cohorte de 6'000 jeunes hommes en Suisse, de l’âge de 19 ans à l’âge de 30 ans. Il s’agit d’une période clé de la vie, durant laquelle interviennent des changements multiples, qui sont de potentiels facteurs d’évolution des comportements et de la santé : départ du domicile familial, formation professionnelle, premières responsabilités familiales et / ou professionnelles, entrée dans l’âge adulte.

Identifier les trajectoires des comportements addictifs
Le suivi de ces jeunes gens sur une dizaine d’années permet d’identifier les différentes trajectoires de consommation au cours du temps : qui reste non-consommateur, qui évolue vers une consommation problématique, qui retrouve une consommation modérée. Il est alors possible d’identifier les facteurs qui influencent ces trajectoires et les conséquences qui en découlent.

De 2010 à 2018 : un succès
La participation aux trois premières étapes de l’étude a été massive : plus de 5'500 jeunes hommes ont répondu aux questionnaires qui leur ont été soumis en 2011 et 2017, soit une participation de 90% aux deux suivis, un taux qui bat des records mondiaux en ce qui concerne de jeunes hommes.

Confiance du FNS renouvelée
Grâce au succès de ces trois premières étapes, C-SURF a obtenu fin 2017 un nouveau financement du Fonds national suisse de la recherche scientifique d’un montant de 2.8 millions, qui va permettre de soumettre un quatrième questionnaire aux membres de la cohorte, âgés d’environ 29 ans, et de poursuivre l’étude jusqu’à fin 2020.

« C-SURF est la plus grande étude longitudinale sur les addictions en Europe. »

Responsable de l’équipe de recherche, le Prof. Gerhard Gmel ne cache pas son enthousiasme : « Le renouvellement de ce financement est une nouvelle fantastique. C’est le rêve de ma vie de mener une étude longitudinale comprenant autant de participants. C-SURF est la plus grande étude longitudinale sur les addictions en Europe, l’une des plus grandes dans le monde, et une des rares qui suit des jeunes jusqu’à l’âge de 30 ans. »

Identifier les facteurs protecteurs
L’enjeu de la poursuite de cette étude est important. En plus de déterminer les facteurs de risque, qui peuvent influencer une trajectoire de vie, l’étude C-SURF devrait en effet permettre d’identifier les facteurs protecteurs. Par exemple, est-ce que le fait de rentrer dans la vie active ou devenir père protège d’une consommation à risque ? « Cela devrait nous permettre d’améliorer la situation des jeunes qui vont mal, explique le Prof. Gmel. C’est notre objectif à long terme. »



Lien(s)

Site Internet C-Surf
Service d'alcoologie



Dernière mise à jour le 13.11.2017 15:14