CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Centre hospitalier
universitaire vaudois
Accueil > Patients et familles > Spécialités médicales > Atlas médical (thématique) > Abdomen > Dérivation biliopancréatique

Dérivation biliopancréatique


La dérivation biliopancréatique avec "switch" duodénal permet à la fois de restreindre le passage des aliments et de modifier l'absorption des principes nutritifs. L'objectif de cette chirurgie est de provoquer une perte de poids par modification du tube digestif afin que les graisses et les nutriments ne soient plus absorbés par l'organisme.

La première étape de l'intervention consiste à réduire la taille de l'estomac par une opération appelée gastrectomie. La valvule pylorique, qui régule la libération du contenu de l'estomac vers l'intestin grêle et un petit segment du duodénum (première partie de l'intestin grêle) sont laissés tels quels. En conservant cette partie du tube digestif, on réduit les risques d'une complication assez fréquente appelée syndrome d'évacuation gastrique accélérée.

On procède ensuite au switch en divisant l'intestin grêle. Cela permet de faire passer les aliments dans le tube digestif sans qu'ils ne rencontrent ni de bile, ni de sucs pancréatiques. L'absorption des graisses et des nutriments par l'intestin grêle et leur passage dans la circulation sanguine sont diminués, mais le corps continue à utiliser les enzymes digestives qu'il produit. Les deux sections d'intestin grêle sont ensuite raccordées entre elles au niveau du gros intestin. Ainsi, les aliments et les enzymes digestives se réunissent et participent au processus normal de digestion. La dérivation biliopancréatique avec switch duodénal est une intervention compliquée qui a montré des bénéfices à long terme en termes de perte de poids.


Ces séquences sont conçues par la société Blausen Medical. Elles ont pour but de mieux vous éclairer sur votre pathologie ou sur l’intervention que vous vous apprêtez à subir. Nous attirons votre attention sur le fait qu’ayant été conçues aux Etats-Unis, certaines fiches d’information se réfèrent à des pratiques ou traitements qui n’ont pas forcément cours au CHUV.