CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Centre hospitalier
universitaire vaudois
Accueil > Patients et familles > Spécialités médicales > Atlas médical (thématique) > Coeur et vaisseaux > DAVG - Dispositif d'assistance ventriculaire gauche

DAVG - Dispositif d'assistance ventriculaire gauche


Le cœur est un muscle qui bat pour pomper le sang vers les poumons et l'organisme par l'intermédiaire du système circulatoire. À l'intérieur du cœur se trouvent quatre chambres permettant de recueillir le sang puis de le redistribuer dans l'organisme. Les deux chambres supérieures sont appelées les oreillettes droite et gauche, et les chambres inférieures plus grandes sont appelées ventricules droit et gauche.

Le ventricule gauche pompe 3 à 6 litres de sang vers tout le corps chaque minute. Toutefois, la maladie peut parfois entraîner une défaillance du ventricule gauche à pomper suffisamment de sang pour que le corps continue de fonctionner normalement.

Dans ce cas, une machine appelée dispositif d'assistance ventriculaire gauche, ou DAVG, peut aider le cœur dans sa tâche. Un dispositif d'assistance ventriculaire gauche est un appareil de type pompe mécanique implanté chirurgicalement dans le corps. Il permet de conserver l'aptitude à pomper d'un cœur ne pouvant fonctionner efficacement tout seul.

De nombreux DAVG sont directement implantés dans le ventricule gauche et envoient le sang par un tuyau fixé à l'aorte. De cette façon, le DAVG réduit la charge de travail du cœur abîmé.

Les dispositifs d'assistance ventriculaire gauche sont particulièrement intéressants pour les patients en attente d'une greffe du cœur. En raison de la forte demande de cœurs par rapport au nombre de cœurs disponibles pour un don, un dispositif d'assistance ventriculaire gauche peut véritablement sauver des vies. Il existe plusieurs complications potentielles associées à cette intervention, dont il faut parler avec un médecin avant la chirurgie.


Ces séquences sont conçues par la société Blausen Medical. Elles ont pour but de mieux vous éclairer sur votre pathologie ou sur l’intervention que vous vous apprêtez à subir. Nous attirons votre attention sur le fait qu’ayant été conçues aux Etats-Unis, certaines fiches d’information se réfèrent à des pratiques ou traitements qui n’ont pas forcément cours au CHUV.