CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Centre hospitalier
universitaire vaudois
Accueil > Patients et familles > Spécialités médicales > Atlas médical (thématique) > Colonne vertébrale > Ponction lombaire

Ponction lombaire


La moelle épinière est un faisceau de nerfs partant de la base de l'encéphale et descendant tout le dos. Ces nerfs permettent de commander les muscles et le mouvement ainsi que le sens du toucher. La moelle épinière est protégée par les os de la colonne, et une couche de liquide l'entourant, appelée liquide céphalorachidien. Une ponction lombaire est une intervention pratiquée pour rechercher une infection, des cancers et un saignement dans cette zone par le prélèvement d'un échantillon du liquide céphalorachidien.

Lors de cette intervention, on va demander au patient de se coucher sur le côté, les genoux ramenés vers la poitrine. Parfois, on demandera au patient de se plier en avant en étant assis. Une fois la zone appropriée de la colonne lombaire localisée par le médecin, la région est nettoyée et endormie avec un anesthésiant local. Puis, une longue aiguille est insérée entre deux vertèbres jusqu'à atteindre l'espace immédiatement hors de la membrane qui entoure le liquide céphalorachidien, la "dure-mère". Elle perce alors la dure-mère et atteint le liquide céphalorachidien. Ensuite, un robinet est inséré pour aspirer le liquide. Ce dernier est récupéré dans des fioles qui sont envoyées à un laboratoire pour analyse. On termine l'intervention en plaçant un pansement sur le site d'injection. Le patient ne doit pas prendre de bain pendant 24 heures.

Le laboratoire va analyser le liquide et rechercher plusieurs choses différentes. La présence de globules rouges peut indiquer une hémorragie autour du cerveau ou de la colonne vertébrale. Les globules blancs et/ou certaines protéines peuvent indiquer une tumeur, ou une infection telle qu'une méningite.


Ces séquences sont conçues par la société Blausen Medical. Elles ont pour but de mieux vous éclairer sur votre pathologie ou sur l’intervention que vous vous apprêtez à subir. Nous attirons votre attention sur le fait qu’ayant été conçues aux Etats-Unis, certaines fiches d’information se réfèrent à des pratiques ou traitements qui n’ont pas forcément cours au CHUV.