CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Centre hospitalier
universitaire vaudois
Accueil > Patients et familles > Spécialités médicales > Atlas médical (thématique) > Colonne vertébrale > Prothèse discale

Prothèse discale


Tout ce que vous faites pendant la journée, depuis le moment où vous vous levez le matin, montre la capacité de votre colonne vertébrale à soutenir votre poids corporel. Avec le temps, petits stress et petites lésions quotidiens peuvent s'accumuler et commencer à endommager les disques de votre colonne.

Les disques finissent par s'user et présenter une dégénérescence responsable de douleurs lombaires dites discogènes. Le terme de « douleur discogène » est un terme utilisé par les spécialistes pour définir une douleur causée par la dégradation d'un disque intervertébral. Un disque abîmé entraîne des douleurs dorsales lorsque sa dégénérescence se met en place et qu'il est lui-même douloureux. Des mouvements sollicitant beaucoup le disque vont entraîner l'apparition de douleurs lombaires, avec douleur irradiant la fesse, voire même le haut de la cuisse.

Il est possible de soulager ce type de douleurs grâce à une intervention chirurgicale appelée arthroplastie avec prothèse. Cette intervention permet en effet de remplacer le disque abîmé par une prothèse en métal et en polyéthylène. Tout d'abord on enlève le disque abîmé et on débarrasse les surfaces apparentes de chaque vertèbre des débris potentiels. On écarte ensuite les vertèbres afin d'y placer deux petites plaques métalliques et de les emboîter. La partie en polyéthylène est insérée entre les plaques métalliques et les vertèbres sont remises en position normale. La pression de la colonne vertébrale permet aux plaques de métal et au disque artificiel mobile de rester en place entre les vertèbres. Le chirurgien vérifie la position correcte de la prothèse à la fois à l'œil nu puis par radiographie.


Ces séquences sont conçues par la société Blausen Medical. Elles ont pour but de mieux vous éclairer sur votre pathologie ou sur l’intervention que vous vous apprêtez à subir. Nous attirons votre attention sur le fait qu’ayant été conçues aux Etats-Unis, certaines fiches d’information se réfèrent à des pratiques ou traitements qui n’ont pas forcément cours au CHUV.