CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Centre hospitalier
universitaire vaudois
Accueil > Patients et familles > Spécialités médicales > Atlas médical (thématique) > Maladies générales > Anémie post-chimiothérapie

Anémie post-chimiothérapie


Les traitements anticancéreux ont pour objectif de cibler et de détruire les cellules cancéreuses dont la croissance est rapide. Malheureusement, ce type de traitement touche également les cellules saines et en particulier les cellules à division rapide. Parmi elles, on compte les cellules des cheveux, du sang, de la moelle osseuse et les cellules des organes reproducteurs.

La moelle osseuse est un matériau mou et spongieux que l'on trouve dans les os longs et qui assure la production des globules rouges. Les globules rouges sont les cellules qui transportent l'oxygène vers d'autres cellules du corps. Leur durée de vie est de 120 jours, c'est pourquoi elles sont constamment régénérées. La chimiothérapie, ainsi que la radiothérapie peuvent modifier la capacité de la moelle osseuse à produire des globules rouges. Lorsque le nombre de globules rouges en circulation dans le sang est trop faible, le corps ne reçoit plus assez d'oxygène. Si le corps est dépourvu d'oxygène, des symptômes comme la fatigue, des vertiges et une difficulté à respirer peuvent survenir. On appelle ce trouble l'anémie.

L'anémie peut être détectée à l'aide d'une simple analyse de sang. En cas d'anémie post-chimiothérapie, des traitements comme l'érythropoïétine sont disponibles. L'érythropoïétine ou EPO est une hormone naturellement produite par le corps au niveau des reins. L'EPO stimule la production de globules rouges par l'organisme.  Une forme synthétique d'érythropoïétine est disponible pour le traitement de l'anémie. En cas de manque sévère de globules rouges, une transfusion sanguine peut être nécessaire.


Ces séquences sont conçues par la société Blausen Medical. Elles ont pour but de mieux vous éclairer sur votre pathologie ou sur l’intervention que vous vous apprêtez à subir. Nous attirons votre attention sur le fait qu’ayant été conçues aux Etats-Unis, certaines fiches d’information se réfèrent à des pratiques ou traitements qui n’ont pas forcément cours au CHUV.