CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Direction des constructions, ingénierie, technique et sécurité
Accueil > Projets > Auditoires de médecine

UN PEU D'HISTOIRE

Les auditoires ont été construits dans la cour de la Haute école de santé Vaud (HESAV), rue de César-Roux 19 à Lausanne. Le bâtiment est celui de l'ancienne Policlinique médicale universitaire datant de 1900.




MANDATAIRES

Architecte
Galletti & MatterArchitectes
Lausanne

Ingénieur civil
MP Ingénieurs Conseils SA
Crissier

Géotechnicien
De Cérenville Géotechnique
Ecublens

Ingénieur électricité
Groupe Technique H2
Ecublens

Ingénieur CVS et physique du bâtiment
Enerconseil
Vevey

Ingénieur acousticien
d'Silence
Lausanne




Auditoires de médecine

La cour du bâtiment de César-Roux 19 a accueilli un spectaculaire chantier pour voir aboutir la construction de deux auditoires souterrains superposés de 250 places chacun.

Ils ont été remis aux utilisateurs en février 2017; les étudiants de la Faculté de biologie et médecine ont ainsi pu y commencer leur semestre de printemps.



Cet ouvrage a été inauguré en présence des trois chefs de Département concernés (DFJC, DSAS, DFIRE) le 20 mars 2017.



Ces auditoires sont en priorité destinés aux étudiants de la Faculté de biologie et médecine. Leur localisation sur le site de César-Roux 19 permet de renforcer les échanges entre futurs professionnels de la santé pendant leur parcours académique.

La molasse est encore apparente dans ces auditoires qui ont une allure de grotte.




Plusieurs défis à relever

La direction de projet a été conjointement menée par le Service immeubles, patrimoine et logistique de l'Etat de Vaud et le CHUV pour le compte de la Faculté de médecine et biologie de l'Université de Lausanne.




La situation de ce chantier (novembre 2014 -j anvier 2017) a entraîné plusieurs défis :

•  créer un terrassement de 11 mètres dans un sol de molasse
•  intégrer l'impossibilité d’accéder à la cour en camion
•  gérer l’exiguïté de l’espace de travail du chantier
•  maîtriser la coordination avec d’autres chantiers dans le secteur
•  réduire au maximum les nuisances pour les utilisateurs de HESAV


Réduire les perturbations



De nombreuses mesures ont été prises en vue d’atténuer bruit, poussière et encombrement liés au chantier.

Ce sont les vibrations qui inquiètent le plus les riverains du chantier. C’est pourquoi le maître d’ouvrage a fait réaliser un vide au pied des façades du bâtiment. Il a eu pour but de réduire le bruit solidien (celui qui se diffuse dans la masse). Les constructeurs ont également fait installer des capteurs pour mesurer et contrôler les incidences du terrassement.

Quant au bruit aérien, il a été réduit au moyen de rideaux absorbants accrochés sur le pourtour de l’enceinte du chantier – falaise et façades sur cour – afin de casser la réverbération. Dans le même souci, le recours à des machines de chantier peu bruyantes a été privilégié. La construction en maçonnerie, qui a débuté à l'été 2015, ne devrait pas engendrer de perturbations notables.