CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Consentement général
pour la recherche


Avez-vous des questions? Contactez-nous!


Bandeau
Accueil > FAQ

Brochure sur la Consentement général pour la recherche

Comment participer?

Sécurité des données et échantillons


FAQ-FOIRE AUX QUESTIONS


Des prélèvements supplémentaires peuvent être effectués si l'on accepte le Consentement général. Sous quelles conditions?

Il s’agit de prélèvements d’échantillons biologiques (sang, urine, …) qui n’engendrent que des risques et des contraintes minimales pour vous. De même, les volumes sanguins collectés pour la recherche sont limités et contrôlés. Ces prélèvements seront faits lors d’une visite médicale prévue, et en aucun cas nous ne vous demanderons de vous déplacer exprès au CHUV pour faire ces prélèvements. Si pendant votre séjour au CHUV, un projet de recherche est en cours dans le service dans lequel vous êtes hospitalisé-e ou reçu-e en consultation, une feuille d’information sur le projet en question vous sera donnée. Sur cette feuille, le type et la quantité des prélèvements supplémentaires seront spécifiés.


Mes données peuvent-elles être transmises aux autorités cantonales?

Oui, selon l’article 59 de la Loi relative à la recherche sur l’être humain, la justice peut demander des dossiers médicaux et des profils génétiques déjà effectués à la commission d’éthique ou à un autre organe de contrôle des biobanques. Ces données pourraient permettre de juger un litige ou élucider un crime ou un délit, pour autant que l’intérêt public soit prépondérant au respect de la sphère privée de l’individu.


Est-ce que mes échantillons pourront être utilisés pour faire des recherches avec les animaux?

Oui, en effet les phases précliniques (recherche effectuée avant les essais sur les patients) se font pour la plupart à l’aide d’animaux de laboratoire. Il se pourrait, dans ce contexte, que vos échantillons soient utilisés pour effectuer des tests sur des animaux, mais toujours pour des projets validés par la Commission d’éthique de la recherche. Toute utilisation des échantillons sera de plus régulée à l’aide d’un contrat de transfert de matériel, signé par le CHUV et les chercheurs, qui posera un cadre autour de l’utilisation des échantillons.