CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Département
femme-mère-enfant
Accueil > Femme & mère > Gynécologie > Interventions et examens > Techniques chirurgicales plus complexes

Médecine de la reproduction

Centre du sein

Techniques chirurgicales plus complexes

Notre Service de gynécologie a développé des compétences notables dans les domaines suivants.


Urogynécologie

L’urogynécologie prend en charge les descentes d’organes et l’incontinence urinaire.

L’évaluation de ces problèmes, en particulier les incontinences urinaires, repose souvent sur une étude informatique du fonctionnement vésical. Cet examen, dénommé bilan urodynamique, est réalisé en consultation ambulatoire. Il permet de mieux cerner les indications thérapeutiques à suivre.

Le traitement chirurgical de ces pathologies bénéficie de techniques minimalement invasives et de technologies modernes. Selon les indications, la prise en charge des descentes d’organes s’effectue par les voies naturelles (voie vaginale) ou par laparoscopie (chirurgie minimalement invasive). L’intervention comprend la fixation des organes et la prévention de récidives. L’incontinence urinaire d’efforts est, elle aussi, traitée par des techniques faiblement invasives, par voie vaginale ou laparoscopique.


Oncogynécologie

L’oncogynécologie prend en charge les cancers gynécologiques.

Dans ce domaine, notre service a développé des techniques laparoscopiques faiblement invasives. Elles sont capables de traiter une grande partie de ces tumeurs. Les chirurgiens du service possèdent une expérience importante dans la pratique de ces approches chirurgicales, parfois complexes, destinées à ces pathologies graves. Le CHUV est d’ailleurs un centre de référence régional pour les cancers gynécologiques.

Les techniques mini-invasives sont privilégiées car elles permettent aux patientes de récupérer plus rapidement. Cependant, en cas d’atteinte très étendue au niveau de la cavité abdominale, un recours à des techniques classiques dites de laparotomie (ouverture de l’abdomen par une incision), sont requises pour traiter la tumeur de manière adaptée.

Dans le domaine de l'oncogynécologie, le CHUV est un leader mondial pour les techniques de ganglions sentinelles et de chimiothérapie par laparoscopie (PIPAC - Pressurised Intraperitoneal Aerosol Chemotherapy).

Le dossier de toutes les patientes qui présentent une pathologie cancéreuse gynécologique est abordé dans le cadre d’un «Tumor Board». Cette réunion de médecins propose des traitements initiaux et complémentaires. Cette approche permet de minimiser les complications post-opératoires et d’améliorer les suites des chirurgies.


Sénologie

La sénologie prend en charge les pathologies mammaires, en particulier malignes.

Dans ce domaine, le Centre du sein assure des traitements modernes, avec en particulier l'utilisation des techniques de reconstruction mammaire immédiate menée conjointement avec le Service de chirurgie plastique et reconstructive du CHUV. Ses techniques de repérage préopératoire des lésions et de ganglions sentinelles sont également largement diffusées. Elles permettent d’améliorer la performance du geste opératoire et d'en limiter les impacts négatifs.

Le dossier de toutes les patientes qui présentent une pathologie cancéreuse gynécologique ou mammaire est abordé dans le cadre d’un «Tumor Board». Cette réunion de médecins propose des traitements initiaux et complémentaires. Cette approche permet de minimiser les complications post-opératoires et d’améliorer les suites des chirurgies.


Endométriose

L’endométriose est une pathologie bénigne qui touche les jeunes femmes. Elle est responsable de douleurs importantes et souvent d’infertilité.

Notre service a développé un pôle d’expertise en la matière, sous la responsabilité du Dr Nicolas Vulliemoz, Chef de l’Unité de médecine de la reproduction. Ce pôle propose des prises en charge de pointe. Elles peuvent être médicales et utiliser une thérapie hormonale. Mais il peut aussi s’agir de traitements qui visent à améliorer la fécondité (techniques issues de la procréation médicalement assistée) ou des prises en charge chirurgicales laparoscopiques.

Dans les cas d’endométrioses particulièrement sévères, une prise en charge en collaboration avec les chirurgiens viscéraux et urologues permet un traitement optimal. Les compétences des différent-e-s professionnel-le-s assurent que la chirurgie demeure faiblement invasive et qu’elle garantisse le minimum de séquelles.


Autres pathologies gynécologiques

Les autres pathologies gynécologiques, notamment bénignes, sont le plus souvent traitées par une laparoscopie (chirurgie minimalement invasive). Dans ce domaine, notre service dispose d’une excellente expertise grâce, notamment, au volume important de son activité dans ce domaine.

Les pathologies lourdes bénéficient d’une prise en charge qui regroupe plusieurs disciplines: imagerie médicale, médecine nucléaire, chirurgie digestive, chirurgie urologique, radiothérapie, oncologie, etc.