CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Département
femme-mère-enfant
Accueil > Recherche > Pédiatrie > Recherche médicale > Chirurgie plastique et reconstructive pédiatrique

Contact

Dr DE BUYS ROESSINGH Anthony

Médecin-adjoint

Contact email


Publications

Nos publications peuvent être consultées dans la base de données Unisciences de l'Université de Lausanne.


Chirurgie plastique et reconstructive pédiatrique


Recherche en cours

  • Etude d’implantation de cellules fœtales musculaires humaines dans le quadriceps de souris (2004-2014)
    La thérapie cellulaire est une nouvelle stratégie dont le but est de réparer des tissus absents ou lésés. Dans notre projet, nous supposons que l’injection de cellules myoblastiques aurait la capacité de combler un déficit tissulaire chez des enfants porteurs de fentes faciales: ceci permettrait dans un premier temps de créer un plan de cellules musculaires qui seraient capables de créer une véritable charpente pour la fermeture de la lèvre, et de réaliser une fermeture complète pour les palais dur et mou.

    Au niveau fonctionnel, nous voulons démontrer leur capacité à former un tissu de réparation solide et un tissu doué d’un pouvoir contractile. L’étude de la contraction de ces cellules musculaires se fait en collaboration avec l’EPFL sur un modèle de stimulation électrique.


Recherches passées

  • Etude clinique sur le traitement des brûlures par des pansements biologiques avec cellules fœtales chez des enfants (2002-2005 puis 2010-2014)
    Des pansements biologiques ont été appliqués sur les brûlures d'enfants. Ils ont été confectionnés à partir de cellules fœtales humaines et posées sur un support de collagène de cheval. L’étude a concerné 12 enfants. Nous avons observé une accélération remarquable de la guérison de la peau brûlée, une absence de cicatrice rétractile ou hypertrophique, et une remarquable souplesse cutanée de la peau régénérée.
     

  • Etude sur l'hernie diaphragmatique congénitale (HDC) (2000-2011)
    Le but de nos travaux a été d’étudier cette HTAPP dans un modèle expérimental d'hernie diaphragmatique créée chirurgicalement à 80 jours de gestation chez des fœtus de mouton. Ces fœtus sont par la suite opérés 10 jours avant le terme (145 jours) afin de mettre en place des capteurs à débit sanguin et des capteurs à pression sanguine, respectivement autour et dans les gros vaisseaux afin de monitorer les modifications hémodynamiques cardio-pulmonaires en réponse à l’injection de drogues. Le prélèvement et la dissection de ces poumons sont, par la suite, à la base d’études histo- et physiopathologiques centrées sur leurs vaisseaux sanguins.