La radiothérapie

La radiothérapie est dite externe ou "transcutanée"car les rayons, produits par une source externe, traversent la peau pour atteindre la tumeur. La technique utilisée vise à maximiser l'efficacité du traitement sur la prostate, tout en épargnant au maximum les tissus sains et les organes avoisinants (rectum, vessie et canal anal, notamment).

Les progrès technologiques réalisés ces dernières années dans le domaine sont considérables. Le guidage s'effectue au moyen d'un CT-scan spécifique permettant d'optimiser la focalisation sur l'organe cible.

Le but de la radiothérapie externe est de détruire les cellules cancéreuses et bloquer leur capacité à se multiplier.

L'anatomie de la prostate

La radiotherapie stéréotaxique par Cyberknife

La radiothérapie stéréotaxique est une forme très moderne de radiothérapie. Elle permet de concentrer les rayons sur la tumeur de façon encore plus précise que ce qui est fait habituellement avec les techniques de radiothérapie externe modernes. Pour les tumeurs situées dans des organes qui peuvent bouger pendant l’irradiation, comme la prostate, la radiothérapie stéréotaxique prostatique est délivrée à l’aide d’un appareil spécifiquement conçu pour ce type de traitement, le Cyberknife.

Grâce à un système de guidage par imagerie, il localise en continu la position exacte de la prostate et de la tumeur et suit les changements de position pendant le traitement. Les coordonnées spatiales de la prostate et de la tumeur sont transmises en temps réel à l’ordinateur de l’appareil qui les analyse afin de guider le bras robotisé qui délivre l’irradiation. De cette manière, les petits déplacements de la tumeur et de la prostate peuvent être corrigés par l’appareil. L’irradiation est ainsi localisée sur la prostate et la tumeur, et les dommages aux tissus environnants sont réduits au maximum.

Le traitement est court, d’une durée de 1 à 8 séances. Il est indolore et a peu de répercussions sur la vie quotidienne du patient car il est réalisé en ambulatoire. Les activités courantes peuvent être reprises dès la fin du traitement.

Pour que l’appareil puisse détecter la position de la tumeur en continu, il est nécessaire d’introduire 3 à 4 minuscules marqueurs en métal autour de celle-ci. Cela se fait ambulatoirement quelques jours avant le début du traitement.

Quelles sont les répercussions possibles?

De manière générale, la liste des effets secondaires n'a qu'une valeur indicative. Chaque situation est particulière et chaque personne réagit aux traitements de manière différente. L'apparition ou non d'effets secondaires n'est pas nécessairement un indice d'efficacité du traitement.

Les effets secondaires de la radiothérapie externe touchent la vessie, la prostate (si elle n'a pas été retirée chirurgicalement auparavant), l'urètre et le rectum. Ils varient selon la zone traitée, la dose de rayons et les caractéristiques propres au patient. Lorsqu'une radiothérapie est envisagée, des informations sur les répercussions possibles sont transmises au patient. Un suivi régulier pendant le traitement permet de les détecter rapidement, de mettre en place des moyens pour y faire face, et de réajuster le traitement si nécessaire.

 

Dernière mise à jour
le 22/11/2017 à 18:29