Présentation du centre

Soigner ensemble le cancer du sein

Le Centre du sein a ouvert en novembre 2009 au CHUV pour accueillir les femmes touchées par une pathologie mammaire et en particulier par un cancer du sein. Sa particularité est de rassembler, dès le départ, les différents spécialistes autour des patientes pour leur offrir une prise en charge commune, coordonnée et chaleureuse.

Le Centre du sein incarne une nouvelle manière de soigner et de prendre en charge les femmes souffrant d’une pathologie mammaire. Désormais, ce n’est plus la patiente qui doit se rendre d’un spécialiste à l’autre, mais ce sont ces derniers qui s’organisent autour d’elle: oncologues, pathologistes, chirurgiens, radiologues, chirurgiens plasticiens, médecins de la reproduction, etc.

Réunion des spécialistes

Chaque mercredi après-midi, l’ensemble des spécialistes impliqués dans la prise en charge se réunissent pour discuter du cas de chaque patiente. Comme le souligne le Prof Jean-François Delaloye, responsable médical du centre et chirurgien sénologue, ces spécialistes «ont tous un rôle très précis et bénéficient d’une longue expérience dans leur domaine».

Cette multidisciplinarité détermine le traitement de la patiente, dès son arrivée, sur la base d’une décision partagée par tous afin de garantir une meilleure qualité et une sécurité accrue dans les soins. Cela permet de proposer le traitement le plus adéquat et de le débuter, par exemple, par une chimiothérapie avant de procéder à une intervention chirurgicale. Le fait d’associer un spécialiste de la reproduction aux discussions permet d’adapter tout de suite le traitement à la patiente qui souhaiterait avoir un enfant. Et la présence d’un chirurgien plasticien initie la reconstruction du sein au plus vite, si cela s’avère nécessaire.

Grâce à cette organisation des spécialistes autour des patientes, il est dès lors plus facile d’organiser leur parcours selon des itinéraires définis, avec les mêmes grandes étapes, chez l’oncologue, le radiologue, par exemple. Elles connaissent ainsi rapidement le chemin qu’elles vont parcourir.

Des soins personnalisés

Béatrice Lejolivet, ancienne coordinatrice du centre, résume une autre de ses spécificités: «Les soins se basent sur un accompagnement continu de la patiente. On vise à lui maintenir la meilleure qualité de vie possible, grâce à un accompagnement individualisé.» Afin de personnaliser les rapports, chaque nouvelle patiente est d’abord reçue par la Dresse Assia Ifticène Treboux et une infirmière de sénologie lors d’une consultation de pré-hospitalisation.

«Durant 90 minutes, explique la Dresse Treboux, nous répondons aux questions ayant trait à la maladie, nous vérifions que tous les examens ont été correctement effectués, nous reprécisons le diagnostic, puis nous expliquons le rôle des différents spécialistes. Je suis ensuite présente durant toute la prise en charge chirurgicale, si la patiente ressent des douleurs ou s’inquiète au sujet de sa cicatrice.»

Deux à cinq jours plus tard, la patiente, accompagnée de ses proches si elle le souhaite, rencontre Bénédicte Panes Ruedin, infirmière clinicienne référente pour le cancer du sein. Dès leur premier entretien jusqu’à la consultation de suivi trois mois après l’opération, celle-ci est disponible tout au long de la journée pour répondre aux moindres interrogations. Elle écoute, fournit les informations nécessaires et adresse la patiente si besoin vers d’autres professionnels: les diététiciennes, les assistantes sociales pour les questions d’ordre professionnel, ou encore les psychologues, dont l’aide peut aussi inclure les proches et les enfants. Elles abordent également ensemble la question de l’image de soi ou de la vie sexuelle, si la patiente ressent le besoin d’en parler. Bénédicte Panes Ruedin souligne son rôle de soutien: «Les patientes ont besoin de quelqu’un qui n’a pas peur. Elles doivent sentir qu’on a accompagné un certain nombre de femmes.»

Une complicité se créée ainsi souvent entre elles. Bénédicte Panes Ruedin d’ailleurs peut même être appelée jusqu’à six mois après l’intervention chirurgicale. «Dans ce centre, on va chez la Dresse X, chez le Dr Y, mais on va chez Bénédicte», résume le Prof Jean-François Delaloye. La complicité est aussi manifeste entre les membres du Centre, comme le professeur le confirme: «C’est une équipe multidisciplinaire et volontaire qui se connaît bien et qui partage le même intérêt: soigner la patiente. Nous sommes tous proches les uns des autres et tout le monde est indispensable. Il n’y a pas une tête plus haute que l’autre!»

Une porte d’entrée unique

En outre, le Centre du sein propose à toutes les femmes ou aux médecins de cabinet un accès unique et un seul numéro de téléphone pour tous les problèmes en rapport avec les seins ou pour prendre un rendez-vous.

Un numéro unique

Accueil - renseignements:

+41 21 314 0152

Le Centre du sein est composé de

  • l’Unité de sénologie
  • le Service d’oncologie
  • le Service de radio-oncologie
  • le Service de radiodiagnostic et de radiologie interventionnelle
  • l’Institut universitaire de pathologie
  • le Service de chirurgie plastique et de la main.

Il travaille en partenariat avec

  • le Service de médecine de la reproduction
  • le Service de génétique médicale
  • le Service de psychiatrie de liaison
  • le Service de soins palliatifs
  • un réseau de physiothérapeutes
  • les assistantes sociales de la Ligue Vaudoise contre le cancer
  • plusieurs associations de patientes.
 Dernière mise à jour le 25/01/2018 à 06:13