CURML

Centre universitaire romand de médecine légale (CURML)

Une architecture au service de la science

La médecine légale est une discipline en pleine évolution. Grâce aux nouvelles méthodes d’investigation, elle se développe dans les domaines de l’imagerie biomédicale, de la biologie moléculaire et de la toxicologie analytique. Recourir à ces techniques de pointe nécessite un environnement adapté.

Portées par cet élan, les unités du Centre universitaire romand de médecine légale (CUMRL) situées au Bugnon à Lausanne ont déménagé au Chalet-à-Gobet en janvier 2015. Elles ont quitté la cité hospitalière pour investir des locaux en périphérie, au nord de la ville, mais toujours à proximité des voies d’accès rapide. Un des avantages de ce nouvel espace est d’offrir la possibilité de se doter d’équipements plus volumineux, comme une IRM, à côté d’un CT-scan déjà en place auparavant. Le gain de place permet aussi de mieux séparer les activités de laboratoire et d’administration, ainsi que de bénéficier de salles d’autopsie des plus performantes, aussi bien en termes d’hygiène et de sécurité que d’ergonomie.

Une relocalisation nécessaire

Les compétences et la polyvalence développées par le CURML le placent à la croisée de nombreuses activités. Ses interlocuteurs sont d’abord représentés par les autorités judiciaires et la police, mais aussi les institutions sportives à travers le laboratoire suisse d’analyse du dopage dont le siège demeure à Epalinges, ainsi que les organisations internationales publiques et privées (Nations unies, Haut commissariat aux réfugiés, Conseil de l’Europe, Cour pénale internationale, Croix-Rouge, etc.). Le nouveau site du CURML reflète au mieux ses missions et sa réputation.

Avec 160 collaborateurs répartis entre les deux pôles hospitalo-universitaires de Lausanne et Genève, le CURML réunit sept unités, dont les sciences forensiques (médecine, génétique, toxicologie et chimie), le Laboratoire suisse d’analyse du dopage, la psychiatrie légale, la médecine des violences et la médecine et psychologie du trafic. Ces deux dernières spécialités continueront d’ailleurs de s’exercer en milieu urbain à Lausanne. Les effectifs lausannois ont presque triplé en 20 ans et les anciens locaux, outre leurs capacités d’accueil restreintes, nécessitaient de lourds travaux de désamiantage et de rénovation. Ces aspects pratiques ont donc aussi dicté la relocalisation du CURML dans le bâtiment de la Vulliette.

Coût des travaux

7'970'000.-

Mise en service
janvier 2015

 Dernière mise à jour le 19/04/2018 à 14:06