Historique

Le Département universitaire de médecine et santé communautaires (DUMSC) voit le jour en 1995 sous l’impulsion de Charles Kleiber. Nommé directeur général des Hospices cantonaux vaudois, M. Kleiber regroupe les instituts jusque là rattachés au service de la santé publique. Il crée ainsi un nouveau département basé sur la notion de communauté.

Ce département renforce l’intérêt de l’hôpital pour la prise en charge de la santé de la population en amont et en aval de l’Hôpital.

Ils intègrent le DUMSC

  • 1995 : Institut universitaire de radiophysique appliquée (IRA), qui a rejoint le Département de radiologie du CHUV en 2009;
  • 1995 : Centre universitaire romand de médecine légale (CURML);
  • 1995 : Institut universitaire de médecine sociale et préventive (IUMSP);
  • 1998 : Institut universitaire d'histoire de la médecine et de la santé publique (IUHMSP);
  • 2000 : Centre de traitement en alcoologie (CTA), devenu aujourd'hui le Service d'alcoologie (ALC);
  • 2007 : Institut universitaire de formation et de recherche en soins (IUFRS), qui a rejoint le Département formation et recherche du CHUV en 2017.

Ils s’affilient au DUMSC

  • 1995 : Institut universitaire romand de santé au travail (IST)
  • 1995 : Policlinique médicale universitaire (PMU)

Le sens de la médecine et santé communautaires

«Les activités de la médecine et santé communautaires regroupent les disciplines dont le but premier est d’identifier et de résoudre les problèmes de santé des populations humaines. Elles privilégient l’approche populationnelle, c’est-à-dire l’utilisation de moyens collectifs pour améliorer la santé de l’ensemble de la population. Elles incluent le développement des tâches cliniques et d'expertise qui visent un impact important dans l’ensemble de la population.»

Définition du Collège du DUMSC, qui réunit la direction du département ainsi que les directeurs de chaque institut.

Dernière mise à jour
le 15/11/2017 à 11:01