Don de sperme

Le don de sperme est crucial – et nous avons besoin de donneurs!

Pour un couple dont l’homme est infertile, utiliser le sperme d’un donneur peut être le seul moyen de devenir parent. Contrairement à l’adoption, il lui permet de vivre une grossesse et la naissance de son enfant. Le couple participe ainsi dès les premiers instants à son développement et éducation.

Le donneur de sperme est anonyme pour les futurs parents. Mais s’il le désire, l’enfant pourra connaître, à sa majorité, l’identité du donneur.

Le don du sperme en 6 questions

Qui peut être donneur?

Tous les hommes âgés de 18 à 45 ans, résidant en Suisse et capables de discernement, peuvent donner leur sperme. On ne peut pas être porteur d’une maladie génétique ou sexuellement transmissible (HIV, hépatite, syphilis, etc.). On ne peut donner son sperme qu’à un seul centre.

Quels droits possèdent le donneur et l’enfant?

Le père légal de l’enfant est l’époux de sa mère. Les couples ne peuvent connaître l’identité du donneur, et vice-versa: ce dernier ne peut savoir qui a bénéficié de son don.

La loi suisse précise que l’enfant peut connaître, à sa majorité et s’il le désire, l’identité du donneur. Il faut néanmoins souligner que la loi exclut toute demande de reconnaissance de paternité envers le donneur. L’enfant n’a aucun droit envers le donneur et ce dernier n’a aucun devoir envers l’enfant.

Combien d’enfants au maximum peuvent être issus des dons?

Un donneur peut donner naissance à 8 enfants au maximum.

Que se passe-t-il ensuite?

Vous prendrez connaissance en détail des modalités concernant le don de sperme lors d’un premier entretien avec un médecin. Celui-ci s’assurera que votre histoire médicale répond aux critères. Vous signerez alors un contrat (qui certifie que vous avez pris connaissance des informations données et que vous acceptez de transmettre votre identité à l’enfant majeur).

Votre dossier sera identifié par un nom de code afin de garantir votre anonymat. Il contiendra une description de vos critères physiques (poids, taille, couleur des yeux, des cheveux et de la peau) qui serviront à accorder donneur et conjoint de la mère. Toutes vos coordonnées personnelles sont conservées dans un coffre-fort auquel seuls le médecin responsable de la banque de sperme et le médecin resonsable de notre unité ont accès.

Un premier don de sperme nous permettra de juger si sa qualité est suffisante pour supporter la congélation. Ensuite, vous pourrez continuer à donner, à raison d’une fois à deux fois par semaine.

Quels sont les examens effectués?

Tous les trois mois, une prise de sang et une prise d’urine seront demandées. Les examens ont pour but de réduire au minimum le risque de transmission de maladies génétiques ou sexuellement transmissibles, telles que la mucoviscidose, le VIH, l’hépatite B ou C, l’herpès, la syphilis ou la présence de germes pathogènes.

Le don est-il rémunéré?

Le don de sperme est assimilé à un don d’organe et n’est pas rémunéré. Le déplacement et le temps passé dans l’unité sont défrayés à hauteur de CHF 100.- à CHF 150.- par don. Vous ne payez aucun frais d’examen.

Contact

Médecine de la fertilité et endocrinologie gynécologique
Maternité du CHUV
Av. Pierre-Decker 2
1011 Lausanne
Tél. +41 21 314 32 76
Fax +41 21 314 32 74
 Dernière mise à jour le 27/02/2018 à 12:10