Prix Louis-Jeantet: les deux lauréats 2018 dévoilés!

Publié par Laure Espie le 10.04.2018
Le Prix Louis-Jeantet de médecine 2018 est attribué à Chrsiter Betsholtz et Antonio Lanzavecchia.

Etabli en 1986, le Prix Louis-Jeantet de médecine récompense chaque année des chercheurs con rmés qui se sont distingués dans la recherche biomédicale en Europe. Il n’est pas destiné à consacrer une --oe--uvre achevée, mais à encourager la poursuite de travaux de haute valeur en médecine fondamentale ou clinique.

Cette année le Nord et le Sud sont à l'honneur puisque c'est un Suédois, Christer Betsholtz, et un Italien, Antonio Lanzavecchia, qui ont été primés. Le Prix est doté de 1,4 million de francs suisses. La part dévolue à chaque lauréat se montant à 700 000 francs.

Cérémonie de remise du prix

Les deux lauréats recevront leur prix le mercredi 25 avril au Centre médical universitaire de Genève entre 17h00-18h30,

Auditoire Alex-F. Müller - A250

Christer Bertsholtz

CHRISTER BETSHOLTZ,  directeur du Centre intégré de cardio-métabolisme de l’Institut Karolinska (ICMC) à Huddinge (Suède) et Professeur à l’Université de Uppsala reçoit le Prix Louis-Jeantet de médecine 2018 pour ses découvertes fondamentales en biologie vasculaire, notamment la caractérisation de cellules spécialisées - les péricytes - et leur rôle dans le développement et la perméabilité vasculaire.

Christer Betsholtz a étudié les processus conduisant à la formation de nouveaux vaisseaux sanguins à partir de ceux qui existent déjà (ce que l’on nomme l’angiogenèse). Il a notamment fait d’importantes découvertes concernant la vascularisation de la barrière hémato-encéphalique, cette couche protectrice qui empêche les toxines circulant dans le sang de pénétrer dans le cerveau, tout en permettant le passage de nutriments nécessaires à son bon fonctionnement. Ses découvertes permettront de nouveaux développements dans le traitement de maladies cérébrales.

Christer Betsholtz utilisera le montant du prix pour poursuivre l’étude des vaisseaux sanguins dans le système nerveux central et pour mieux comprendre leur rôle dans les processus normaux et pathologiques.

Antonio Lanzavecchia

ANTONIO LANZAVECCHIA, directeur de l’Institut pour la Recherche en Biomédecine à Bellinzone affilié all’Università della Svizzera italiana (Suisse), reçoit le Prix Louis-Jeantet de médecine 2018 pour sa contribution à la compréhension de la réaction immune chez l’homme et pour la mise en évidence d'anticorps provoquant une neutralisation hautement efficace de différents agents infectieux.

Eléments-clés de notre système immunitaire, les anticorps protègent notre organisme contre les agents pathogènes (bactéries, virus, parasites etc.). Antonio Lanzavecchia et ses collègues ont mis au point de nouvelles méthodes pour isoler, chez l’être humain, une grande variété d’anticorps dirigés contre différents agents infectieux responsables de maladies courantes (comme la grippe) ou émergentes (Ebola ou Zika). En étudiant la réaction immunitaire au paludisme, ils ont révélé un nouveau mécanisme de diversification des anticorps, une découverte cruciale pour la compréhension de la réponse immunitaire chez l’homme. Leur recherche permettra le développement de nouveaux vaccins et thérapies à base d’anticorps.

Antonio Lanzavecchia utilisera le montant du prix pour continuer ses recherches sur la caractérisation du mécanisme qui préside à la diversification des anticorps.

La fondation Louis-Jeantet

Depuis 1986, la Fondation a octroyé plus de 60 millions de francs suisses aux 88 lauréats du Prix Louis-Jeantet de médecine pour la poursuite de leurs projets de recherche. La répartition géographique des lauréats re ète celle des centres d’excellence européens dans le domaine de la recherche biomédicale, et non pas forcément la nationalité des chercheurs primés qui peuvent venir du monde entier.

 

 

 

 Dernière mise à jour le 22/04/2018 à 10:10