CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service
de gériatrie
et réadaptation gériatrique
Accueil > Recherche > Recherches cliniques

Equipe recherche

CHUTES, PEUR de CHUTER ET MOBILITÉ :

  • Travail avec le Laboratoire de mesure et analyse des mouvements, EPFL, Prof. K.Aminian

La relation entre la peur de chuter et la marche chez les personnes âgées en réadaptation. Financement du Fonds national suisse.

Variabilité de la marche et de l’activité physique chez les personnes âgées. Financement du Fonds national suisse.

 

  • Collaboration avec la Cohorte Lc65+, Prof. Brigitte Santos-Eggimann.

L'étude Cohorte Lc65+ est une plate-forme de recherche sur le vieillissement visant à mieux connaître la fragilité dès l’âge de 65 ans au niveau d’une population générale. Les travaux d'analyse sont centrés sur les manifestations de la fragilité, ses facteurs de risque médicaux et psychosociaux, ainsi que sur ses effets sur la santé, l'autonomie fonctionnelle et le recours aux services de santé.

 

Créée en 2004 par l'Institut Universitaire de Médecine Sociale et Préventive (IUMSP), elle suit au long cours plus de 4'000 personnes âgées vivant dans la région lausannoise.


Chutes et Cognition :

 

Collaboration avec le laboratoire d’Imagerie cérébrale et le Prof Bogdan Draganski

 

Collaboration avec la Cohorte Lc65+, Prof. Brigitte Santos-Eggimann.: Etude sur l'association prospective entre les performances cognitives et l'incidence de chute. Ce travail repose sur l'analyse des tests de performances cognitives chez des personnes âgées de 65 ans et plus vivant à domicile.


Activité physique, Métabolisme et Nutrition.

 

Le vieillissement constant de la population doit conduire à en retarder les effets néfastes et à favoriser le "bien-vieillir".

 

Dans ce contexte, le maintien de la bonne santé des seniors par la pratique d'activités physiques régulières n'est plus à démontrer. C'est ainsi que nous avons mis en place en collaboration avec le pôle de gériatrie des hôpitaux universitaires de Strasbourg, une consultation de l'aptitude physique pour la santé (CAPS).

 

L'objectif de la CAPS est triple:

  1. une évaluation initiale des capacités aérobiques du consultant avec réalisation d'une épreuve cardiorespiratoire maximale

  2. un programme spécifique de reconditionnement en endurance à charge variable, le Programme d'Entraînement Personnalisé sur Cycle (PEP'C) qui comporte 18 séances d'ergocycle de 30 minutes chacune pendant 9 semaines

  3. la pérennisation de la pratique d'activités physiques grâce à des partenaires homologués.

 

Le Service de Gériatrie collabore aussi avec le projet national VIA (bonnes pratiques de promotion de l'activité physique chez les personnes âgées) dont la mise en oeuvre est testée dans le canton. Projet pilote : "Pas de retraite pour ma santé"


Déclin fonctionnel et Fragilité :

 

  • Le déclin fonctionnel: comment l'anticiper, quelles actions et interventions mettre en œuvre pour retarder le plus possible le moment où le patient âgé se trouvera en état de dépendance?

Pour répondre à ces questions, plusieurs approches et études ont été menées au fil des années et le sont encore aujourd'hui.

 

  • La sarcopénie se définit comme une perte de la masse musculaire avec l’avancée en âge. C’est un syndrome complexe qui est associé avec une perte de la masse musculaire avec ou sans augmentation de la masse grasse. Depuis sa création en 1997, le concept a beaucoup évolué pour conduire finalement en 2010 à une définition opérationnelle avec des critères diagnostiques précis.   La sarcopénie a été associée à une augmentation du risque de chutes, une plus grande vulnérabilité aux traumatismes, un déclin fonctionnel, accéléré conduisant à la dépendance et à la mort. Ces conséquences seraient encore plus marquées chez les diabétiques de type II, les obèses, les insuffisants cardiaques ou présentant de l’ostéoporose. Les relations entre sarcopénie et incapacités fonctionnelles ont été bien démontrées.

 

Nombreuses sont également les pathologies associées au vieillissement et qui interfèrent directement ou par l’intermédiaire de leurs traitements médicamenteux avec le métabolisme protéique et consécutivement avec la masse musculaire squelettique.


Polymédication et prescription médicamenteuse appropriée :

 

Les effets indésirables médicamenteux sont une problématique majeure de santé publique. Leurs principaux facteurs de risque sont la polymédication et le caractère inapproprié des prescriptions qui augmentent à la fois le risque de iatrogénie et la consommation des ressources de santé. Ceci concerne plus particulièrement les sujets âgés, fragiles et polymorbides.

 

La détection des prescriptions médicamenteuses inappropriées doit être une préoccupation quotidienne. Ce programme de recherche a pour objectif principal d'examiner la sous-utilisation, la sur-utilisation et l'utilisation inappropriée de médicaments et d'évaluer l'impact des interventions visant à optimiser la prescription dans cette population.

 

Il est conduit par le Dr Pierre-Olivier Lang, en collaboration avec:

  • Louvain Drug Research Institute, Université Catholique de Louvain, Bruxelles, Belgique

  • Geriatric Department, University Hospital of Cork, Ireland

  • Geriatric Department, University Hospital of Strasbourg, France

  • Université de Reims-Champagne Ardenne, Reims, France

  • Pharmacology Division, University Hospital of Geneva