CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Département des laboratoires
Accueil > Le département en bref > Unités > Laboratoire central d'hématologie > UCC - Génétique du cancer

Contact

Secrétariat :
+41 21 314 33 93


Portable Unité :
+41 79 556 06 04




Horaires

Lundi-vendredi: 8h - 17h
Samedi et jours fériés : service de garde
Dimanche : fermé




Chercher une analyse

Formulaires d'analyses

L'unité de génétique du cancer du CHUV: un centre de référence en Suisse

L'Unité de génétique du cancer du CHUV est le plus grand laboratoire de cytogénétique oncologique de Suisse.

Son activité est principalement consacrée à l'analyse dans un but diagnostique des leucémies, des lymphomes et des tumeurs pédiatriques.


Méthodes à disposition

Les analyses peuvent être effectuées par cytogénétique conventionnelle en bandes G, hybridation in situ fluorescente (FISH) et puces à ADN CGH (hybridation génomique comparative) et/ou SNP(single nucleotide polymorphism). Le séquençage à haut débit (NGS) est actuellement en développement.


Cytogénétique conventionnelle (bandes G)

  • Analyse de l’ensemble des chromosomes (établissement du caryotype) à une résolution d’environ 10 Mb permettant la mise en évidence d’anomalies numériques et structurales (balancées et non-balancées).

Hybridation in situ fluorescente (FISH)

  • Analyse d’une région particulière au moyen de sondes spécifiques Icone fichier (27Kb) dans les chromosomes (métaphase) ou dans les noyaux interphasiques.

  • En fonction des disponibilités, une analyse par FISH peut être effectuée pour n’importe quel gène ou région chromosomique.

  • Technique permettant la détection d’aneuploïdies totales ou partielles, de réarrangements impliquant un gène particulier et de translocations spécifiques.

  • L’analyse par multi-FISH permet la caractérisation de réarrangements complexes.

Analyse par puce ADN (CGH/SNP array)

  • Hybridation génomique comparative (CGH): cette technique permet la mise en évidence dans l’ensemble du génome de variations (duplications ou délétions) dans le nombre de copies de l'ADN (copy number variants, CNV) à une résolution de 50 à 100 kb.

  • Etude du polymorphisme des nucléotides (single nucleotide polymorphism, SNP): cette technique permet la mise en évidence d'une perte d'hétérozygotie (LOH) sans variations dans le nombre de copies à une résolution de 10 Mb ainsi que la détection de polyploïdies.

Analyse par NGS (Séquençage à haut débit)

  • Analyse permettant la mise en évidence de mutations dans un groupe de gènes ciblés Icone fichier (29Kb) en fonction de la maladie ciblée.