CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service
de médecine nucléaire
et imagerie moléculaire
Accueil > Patients et familles > La médecine nucléaire

VIDEOS


LE DEROULEMENT D'UN EXAMEN DE MEDECINE NUCLEAIRE

Cliquez sur l'image ci-dessous


Déroulement de l'examen

LA MEDECINE NUCLEAIRE ET IMAGERIE MOLECULAIRE

Cliquez sur l'image ci-dessous


La médecine nucléaire


La médecine nucléaire a été développée dans les années 1950, lorsque médecins et physiciens ont perçu le potentiel offert par l’utilisation contrôlée de substances radioactives en faibles doses. Ils ont alors développé les premiers traitements capables d'agir de l’intérieur contre le cancer de la thyroïde.

De nouveaux outils d’imagerie médicale ont été ensuite développés. Ils se basent sur l’émission de rayonnement par des substances injectées au patient. Ces substances sont appelées des traceurs radioactifs ou radiotraceurs.

Contrairement aux techniques employées en radiologie et en radio-oncologie, le rayonnement n’est donc pas extérieur au patient mais provient de l'intérieur.


Diagnostics

La médecine nucléaire offre un outil de diagnostic non-invasif très performant qui est utilisé pour des centaines de pathologies telles que les maladies cardio-vasculaires, les cancers ainsi que des affections neurologiques (Alzheimer, Parkinson, etc.).

L'examen en médecine nucléaire

Des traceurs faiblement radioactifs sont injectés au patient. Ils s’accumulent dans certains tissus et peuvent être suivis de l’extérieur par des caméras spéciales. Celles-ci reconstruisent une image précise de l’activité des organes et des tissus malades.

La scintigraphie et les scanners PET/CT permettent aux médecins d'estimer la sévérité de la maladie, son étendue ainsi que sa progression. Ils peuvent mesurer la réponse aux traitements en cours et, dans les cas de cancers, détecter au plus tôt les récidives. La médecine nucléaire permet ainsi d’adapter rapidement la thérapie à l’évolution de la maladie et permet d'effectuer un meilleur traitement.

Les maladies étudiées en médecine nucléaire

Les principaux groupes de maladies pouvant être suivis grâce à la médecine nucléaires sont:

  • les cancers de tous types;

  • les maladies cardio-vasculaires (athérosclérose, infarctus);

  • les troubles neurologiques (démences de type Alzheimer, maladie de Parkinson, épilepsie et tumeurs cérébrales).

Chaque type de maladie possède son marqueur spécifique. Pour les examens des tumeurs, du sucre radioactif est absorbé par les cellules tumorales. Il indique de manière très fine leur activité et permet de suivre l’évolution de la maladie. Pour les maladies cardio-vasculaires, le marqueur se fixe sur les régions actives du cœur et mesure le flux sanguin. Pour les troubles neurologiques, le traceur indique l’activité de différentes zones du cerveau en estimant la quantité d'oxygène absorbée.


Thérapie


La médecine nucléaire est particulièrement efficace contre les problèmes de la glande thyroïde:

  • le cancer de la thyroïde;

  • l’hyperthyroïdie (maladie de Basedow, etc.).

Le patient avale une solution contenant de l'iode radioactif qui se fixe naturellement sur la thyroïde et détruit rapidement les tissus malades.



La radioactivité


La radioactivité peut soulever des appréhensions, mais les examens et traitements menés en médecine nucléaire sont parfaitement contrôlés et ne présentent aucun danger. La dose reçue par un patient lors d’un examen de médecine nucléaire ne dépasse généralement pas l’exposition d’un examen radiographique standard.

Les médicaments et traceurs utilisés en médecine nucléaire ont une durée de vie limitée. Il est dès lors important que les patients arrivent à l’heure à leur rendez-vous!

Le Service est responsable de l’entreposage des déchets radioactifs, et les garde en sécurité pendant quelques semaines pour laisser à la radioactivité le temps de disparaître.