CHUV
Les activités du CHUV
EN-   FR   
MENU
Institut
de microbiologie
Accueil > Diagnostic > Tests rapides

Laboratoire de tests rapides


Nous proposons une douzaine de tests moléculaires ou immunochromatographiques rapides depuis janvier 2016.

 

  • Tests moléculaires

Nous utilisons les systèmes PCR de GenXprt pour la détection d'entérovirus, de M. tuberculosis, de norovirus et de MRSA. Ces trousses diagnostiques sont très utiles dans des cas critiques pour lesquels des résultats très rapides ont une incidence directe sur les décisions d'hospitalisation, d'isolement, de traitement ou d'investigation.  Un des meilleurs exemples est le système GenXpert M tuberculosis, qui n'est pas seulement utilisé pour les décisions de diagnostic et de traitement, mais a également remplacé les frottis pour décider si un patient suspect doit être isolé (Opota et al 2016). Veuillez noter que certains tests Genxpert sont également utilisés directement sur les culots d'hémocultures (Clerc et al 2014).

 

En 2016, nous avons également commencé d'utiliser d'autres tests de diagnostic moléculaire basés sur la technologie BD-Max pour détecter des bactéries entéropathogènes (Shigella, Salmonella, Campylobacter), ainsi que des protozoaires (Entamoeba, Cryptosporidium et Giardiaq lamblia).

 

  • Tests immunochromatographiques

Le test immunochromatographique le plus fréquemment utilisé sert à détecter l'agent du paludisme en complément à l'examen microscopique des frottis épais. Nous détectons également S. pneumoniae et Legionella pneumophila par tests immunochromatographiques des urines, ce qui est particulièrement intéressant pour les sujets souffrant de pneumonie à toux sèche et pour lesquels aucun sputum n'est disponible. Notez cependant que ces deux tests ne présentent qu'une sensibilité d'environ 80%, donc seuls les résultats positifs sont vraiment utiles cliniquement (revus par Clerc et al, 2010).