CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service
de neurochirurgie
Accueil > Patients et familles > Maladies traitées > La hernie discale

Hernie discale

La hernie discale


Qu’est-ce qu’une hernie discale?


La colonne vertébrale se compose de plusieurs vertèbres empilées les unes sur les autres. Entre ces os, se trouvent des disques qui agissent comme des «coussins amortisseurs». Les disques sont composés de deux éléments: un noyau central gélatineux entouré d'un anneau fibreux qui attache les deux vertèbres l'une à l'autre.

Dès l’adolescence, les disques intervertébraux commencent à vieillir (dégénérescence discale) et deviennent naturellement moins souples et plus cassants. Dans le cas d’une hernie discale, si l'anneau se fissure, la substance du noyau fait saillie à l'extérieur de la colonne vertébrale. Ce débordement du disque intervertébral peut alors provoquer la compression d'une racine nerveuse ou de la moelle épinière.


Des hernies discales sont possibles à tous les niveaux de la colonne vertébrale, mais elles sont beaucoup plus fréquentes au niveau lombaire et cervical que dans la partie moyenne (dorsale) de la colonne vertébrale.  


Quels sont les symptômes?


Les hernies discales ne provoquent pas toujours des douleurs. Pour qu’il y ait douleurs, il faut, en plus de la hernie discale, la présence d’une inflammation.

Comme les racines nerveuses agissent comme des lignes télégraphiques qui circulent vers d'autres parties du corps, il arrive fréquemment que la hernie discale cause des douleurs ressenties dans d'autres parties du corps.


Le plus souvent, la douleur descend depuis la fesse jusqu’au pied, le long de la partie postérieure (arrière) ou latérale (extérieure) de la jambe. Cette douleur irradiante est appelée douleur radiculaire. Ces douleurs s’accompagnent généralement de fourmillements ou d’engourdissement sur la totalité ou une partie du trajet douloureux.


Si la hernie discale ne provoque pas de douleur à la jambe, il peut s’agir d’une hernie partielle du disque ou d’une perturbation interne du disque.


A noter qu’une douleur intense au niveau des lombaires n’est pas toujours synonyme d’une hernie discale. La cause peut parfois être un claquage musculaire. C’est la consultation et l’examen clinique du médecin qui permettront de poser un diagnostic et de choisir un traitement approprié.

Quelles sont les causes?


Généralement, les lésions se produisent petit à petit au fil des ans. Une chute ou un effort physique intense peuvent toutefois déclencher les symptômes douloureux.


Quelles sont les mesures diagnostiques?


Pour diagnostiquer une hernie discale et pour déterminer le meilleur plan de traitement pour votre état, le médecin peut utiliser plusieurs outils.


Quels sont les possibilités de traitements?


Il existe plusieurs approches possibles pour traiter une hernie discale. Un traitement non chirurgical est souvent la meilleure option à essayer initialement.Ce traitement comprend un travail avec un physiothérapeute ou un ostéopathe qui élaborera pour vous un programme d'exercice personnalisé impliquant certains mouvements spécifiques, des massages ou de la musculation.


En parallèle, les autres traitements sont:

  • Traitements médicamenteux avec la prise d’antidouleurs et d’anti-inflammatoires

  • Infiltrations

  • Traitements chirurgicaux: visent à enlever le fragment de disque déplacé. Il ne s’agit donc pas de réparer le disque lésé, mais de décomprimer le nerf qui souffre au contact du disque et de supprimer l’inflammation. En savoir plus