CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service
de neurologie
Accueil > Patients et familles > Maladies traitées > Maux de tête, céphalées
Nos collaborateurs

Maux de tête, céphalées


Notre Consultation des céphalées reçoit principalement les patient-e-s souffrant de céphalées aiguës résistantes aux traitements habituels ou dont le diagnostic est difficile à établir pour instaurer sans délai un traitement spécifique. Nous accueillons ainsi les patient-e-s référé-e-s par leur médecin traitant pour un deuxième avis ou des examens complémentaires (analyses sanguines, scanner et IRM cérébral, etc.).

Les céphalées, ou maux de tête, sont des symptômes fréquents parmi la population et peuvent survenir chez des personnes de tout âge. Elles peuvent être la manifestation d’une maladie grave. Elles sont toutefois bénignes dans la majorité des cas, tout en ayant des répercussions importantes sur la qualité de vie des personnes qui en souffrent.

On distingue les céphalées primaires, qui n’ont pas d’origine sous-jacente, des céphalées secondaires qui elles sont liées à un problème de santé, tel qu’un traumatisme crânien, un accident vasculaire cérébral, une hémorragie, une tumeur, une infection (méningite) ou encore la prise d’un médicament ou d’un produit toxique.

La migraine, la céphalée de tension et la céphalée chronique quotidienne sont les céphalées primaires les plus répandues:

  • La migraine se manifeste par des épisodes de maux de tête intenses, souvent associés à des nausées, des vomissements, une intolérance au bruit et à la lumière. Sans traitement ou avec un traitement inapproprié, les crises durent de 4 à 72 heures.
    Des facteurs psychologiques, hormonaux, climatiques, alimentaires ou liés au mode de vie peuvent déclencher une crise.
    Lorsque les maux de tête s’accompagnent de troubles de la vue, de troubles sensitifs (fourmillement d'une partie du corps) ou du langage, on parle de migraine avec aura. L'aura précède généralement l'apparition des douleurs. Plus rarement, l’aura peut être isolée et ne pas être suivie de maux de tête. La migraine sans aura est la forme la plus fréquente.

  • La céphalée de tension est un mal de tête touchant les deux côtés du crâne. Elle est ressentie comme une pression ou une tension, d’intensité légère à modérée, irradiant au niveau de la nuque, des tempes ou du front, et parfois jusqu’au cou. Les crises peuvent durer de quelques minutes à quelques heures.
    Elle pourrait être liée au stress ou à des problèmes musculaires et squelettiques cervicaux.

  • La céphalée chronique quotidienne est à l’origine une céphalée épisodique (migraine ou céphalée de tension) qui a évolué en général suite à une prise abusive de médicaments antidouleur. La céphalée est dite chronique lorsque les épisodes de maux de tête se produisent plus de 15 jours par mois, depuis plus de 3 mois.


Les mesures diagnostiques

Nous nous intéressons surtout aux facteurs déclenchants (facteurs qui provoquent des crises ou augmentent leur fréquence), au type de douleur (sa localisation, son intensité, sa durée et sa fréquence) et à la présence d’autres troubles associés.

Nous souhaitons également savoir quels médicaments ont été pris pour la dernière crise et lesquels soulagent habituellement les maux de tête. Nous posons également des questions sur l’état de santé du patient en général.

En fonction des informations recueillies et de l’examen physique, nous pouvons demander des examens de sang (à la recherche d’une maladie inflammatoire ou infectieuse), un scanner cérébral (à la recherche d’une tumeur, d’un infarctus ou d’une hémorragie) ou encore une ponction lombaire (en cas de suspicion de méningite).


Le déroulement des traitements

Le traitement des céphalées est dispensé en mode ambulatoire. Nous disposons de médicaments pour soulager la douleur, espacer les crises et les rendre moins violentes. Des séances de relaxation et des prises en charge psychologiques peuvent y être associées. Parfois, une période de sevrage médicamenteux sous forme d’hospitalisation est nécessaire.


Source:

Logo Planète santé