CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service
de neurologie
Accueil > Patients et familles > Maladies traitées > Sclérose en plaques et troubles de l'immunité

Nos unités

Sclérose en plaques

Recherche

Sclérose en plaques et troubles de l'immunité


Consultation NIS

Les maladies neurologiques liées à un trouble du système immunitaire regroupent:

  • les maladies dites auto-immunes, dans lesquelles le système immunitaire du ou de la patient-e se retourne contre son propre cerveau et ses nerfs,

  • et des maladies dans lesquelles le système immunitaire est impliqué dans la lutte contre une infection (neuro-infectiologie).

Un grand nombre de pathologies répondent à ces critères. On compte parmi les plus importantes:

  • la sclérose en plaques;

  • les vasculites, maladies se caractérisant par une inflammation des vaisseaux qui affecte le système nerveux;

  • ou encore les complications neurologiques liées aux infections à virus neurotropes (c’est-à-dire ayant une affinité pour le cerveau et les nerfs), tel que le virus d’immunodéficience acquise (VIH).

Ces maladies, dont typiquement la sclérose en plaques, touchent fréquemment des sujets jeunes. Elles deviennent parfois très invalidantes, raison pour laquelle une prise en charge par un ou une spécialiste est cruciale.

Les investigations, le diagnostic, le traitement et le suivi se font majoritairement sur un mode ambulatoire au sein de notre Unité de neuroimmunologie / sclérose en plaques. La consultation est effectuée par des médecins assistants supervisés par l’un des deux médecins cadres de l’unité.


Les mesures diagnostiques

Pour toutes ces affections, il est important de poser un diagnostic précoce dès l’apparition des premiers symptômes. Généralement, la démarche diagnostique inclut au moins un examen détaillé, des investigations par imagerie par résonnance magnétique (IRM) du cerveau et, si nécessaire, de la moelle épinière par des examens sanguins et du liquide céphalo-rachidien prélevé par ponction lombaire.


Existe-t-il des traitements?

Oui, raison pour laquelle un diagnostic précoce est important.

Par exemple, bien qu’il n’existe pas encore de traitement permettant d’éliminer complètement la sclérose en plaques, nous disposons d’un nombre croissant de médicaments qui changent drastiquement l'évolution de cette maladie. Ces traitements permettent de diminuer le nombre et l’importance des poussées de la sclérose en plaques. Ils ont aussi, quoique dans une moindre mesure, un effet ralentisseur sur la progression du handicap lié à cette maladie.


Le déroulement des traitements

Selon le diagnostic retenu, différents cadres de prise en charge sont prévus, plus particulièrement:

  • Sclérose en plaques (SEP)

    Les investigations, l’élaboration diagnostique, le traitement et le suivi se font essentiellement en ambulatoire. Vous pouvez bénéficier de tous les traitements homologués pour votre type de sclérose en plaques.

    Le cas échéant, vous pouvez être inclus-e-s dans des tests thérapeutiques évaluant des nouvelles molécules. Ceux-ci contribuent fortement à la recherche de traitements efficaces contre la maladie (études dites de phase II et III).

    La prise en charge clinique est étroitement associée aux travaux de recherche de notre laboratoire de neuro-immunologie. Il étudie principalement la cause des maladies démyélinisantes, telle que la sclérose en plaques. Ces recherches sont très importantes et nous sommes très reconnaissants à l'égard des personnes atteintes de maladies neurologiques liées à un trouble du système immunitaire qui acceptent d'y participer.

  • Plateforme neuro-VIH

    Nous disposons d’une consultation multidisciplinaire qui s’adresse à tout-e patient-e infecté-e par le VIH et présentant une complication neurologique. Cette plateforme accueille de nombreux-euses patient-e-s souffrant de troubles cognitifs (qui se traduisent par une détérioration des processus mentaux de la mémoire, du jugement, de la compréhension et du raisonnement). Mais toute pathologie neurologique, y compris touchant les nerfs périphériques, peut y être investiguée.

    Cette consultation est composée d’un neurologue (Pr Renaud Du Pasquier), d'un infectiologue (Dr Matthias Cavassini), d'un psychiatre (Dr Alexandre Berney,) et d'une neuropsychologue (Mme Samanta Simioni).