CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service
de neurologie
Accueil > Recherche > Axes de recherche > Neuro-immunologie

Contact


Laboratoire de recherche en neuroimagerie

Laboratoire de neuroimmunologie

Centre d'imagerie biomédicale

Neuro-Immunologie

Pr Renaud du Pasquier, Dr Myriam Schluep

L’Unité de neuroimmunologie/sclérose en plaques NIS est couplée au Laboratoire de neuro-immunologie.


 

Laboratoire de neuro-immunologie

Le thème principal de ce laboratoire est l’étude de la physiopathogenèse des maladies démyélinisantes. Ce thème se décline avec les trois axes de recherche suivants:

  • Mécanismes de déclenchement de la sclérose en plaques: interaction entre réponse immune cellulaire (lymphocytes T CD8+ en particulier) et certains facteurs de risque, tels l’infection par le virus Epstein-Barr ou la carence en vitamine D.

  • Immunopathogenèse de la leucoencéphalopathie multifocale progressive, une maladie démyélinisante causée par le virus JC. Auparavant assez rare, cette infection survient plus fréquemment chez certain-e-s patient-e-s atteint-e-s de sclérose en plaques et traité-e-s par l’anticorps monoclonal natalizumab.

  • Patient-e-s VIH souffrant de complications neurologiques: constitution d’une cohorte de patient-e-s VIH+ de Suisse romande et développement de plusieurs thèmes de recherche (troubles cognitifs dans l’infection au VIH, biomarqueurs du liquide céphalo-rachidien indicatifs de troubles cognitifs, étude pilote thérapeutique pour troubles cognitifs liés au VIH, etc.).

Par ailleurs, l’imagerie par résonance magnétique (IRM) représente la méthode non invasive principale pour étudier les lésions de sclérose en plaques. Récemment, la Dresse Cristina Granziera a rejoint l’Unité NIS pour conduire un projet de recherche qui se déroule conjointement avec le Laboratoire de recherche en neuroimagerie (LREN) et le Centre d’imagerie bio-médicale (CIBM), et particulièrement l'IRM à très haut champ 7 Tesla.

En outre, par l’inclusion de nombreux-euses patient-e-s dans des études thérapeutiques multicentriques, l’Unité NIS, sous la gouverne de la Dr Myriam Schluep, contribue fortement à la recherche de traitements efficaces pour la sclérose en plaques (études dites de phase II et III).  

Collaborations


Publications