CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service de neuropsychologie
et de neuroréhabilitation
Accueil > Patients et familles > Nos consultations > Neuro-urologie

Prise de rendez-vous


Pour prendre rendez-vous, nous vous prions de passer par votre médecin généraliste, votre neurologue ou un autre spécialiste du domaine médical.


Renseignements

Secrétariat de neuro-urologie


Hôpital Nestlé CHUV
Av. Pierre-Decker 5
CH-1011 Lausanne

Tél. +41 21 314 1046


Améliorer le quotidien des personnes souffrant de problèmes urinaires:

Témoignage d'une patiente


Consultation médicale en neuro-urologie


La neuro-urologie est la science qui s’adresse au diagnostic et au traitement de toute forme d'incontinence et des troubles vésico-sphinctériens (rétention urinaire) survenus après une lésion neurologique (accidents vasculaires cérébraux, traumatismes de la moelle épinière, sclérose en plaques, etc.). Ces problèmes sont extrêmement dérangeants et représentent une sévère source de handicap physique. Ils sont responsables d’un isolement social et d’une importante diminution de la qualité de vie de la personne concernée.

La Consultation de neuro-urologie, développée par l’équipe de la Pr. Schurch, comprend des médecins urologues, des médecins issus de médecine physique  et réhabilitation, des neurologues et des infirmières spécialisées. Elle assure l'ensemble de la prise en charge: l'évaluation, l'expertise, le suivi et l'adaptation des stratégies thérapeutiques. Le travail quotidien avec les personnes atteintes d’incontinence l'amène à trouver régulièrement de nouvelles méthodes diagnostiques et thérapeutiques.  Le  tout est proposé dans un environnement sécurisant et respectueux des attentes et du handicap psychomoteur du patient,  pris en charge en collaboration étroite avec les Services de neurologie et d’urologie du CHUV.


Pathologies soignées

La vessie est contrôlée par le système nerveux. La miction exige une bonne coordination entre le muscle vésical et le sphincter. Le sphincter se relâche d'abord, puis, le muscle vésical se comprime. Dans le cas de lésions neurologiques comme par exemple la sclérose en plaques, les traumatisme médullaires, le diabète sucré, la maladie de Parkinson,  l’accident vasculaire cérébral, etc.. il arrive très fréquemment que cette coordination ne fonctionne plus de manière optimale (la transmission des messages par les nerfs étant altérée) entraînant par conséquent divers troubles de la vessie neurogène tels que:

  • Dysfonctionnements de la vessie (comme par exemple le problème de vessie hyperactivequise caractérise par une incontinence urinaire, une envie pressante d’uriner de fréquentes mictions)

  • Dysfonctionnements du sphincter

  • Troubles de la sexualité

  • Troubles de la défécation


Principaux examens réalisés

Pour diagnostiquer le trouble ou pour assurer le suivi du patient, différents examens peuvent être nécéssaires. Il s’agit le plus fréquemment de:

  • Examen neuro-urologique: examen neurologique et urologiques globaux

  • Examen urodynamique: dans le cadre de cet examen, on remplit la vessie avec un liquide stérile, puis on mesure la pression à l’intérieur de la vessie et on évalue le fonctionnement du sphincter vésical.

  • Cystoscopie (examen endoscopique de la vessie): la vessie est remplie et visualisée par caméra

  • Echographie: étude sonographique des reins et de la vessie


Les traitements proposés

  • Physiothérapie: entraînement du muscle du plancher pelvien

  • Traitements médicamenteux visant à rendre le muscle vésical moins actif

  • Sondage ou auto-sondages: introduction d’une sonde  dans la vessie par laquelle l’urine peut s’écouler  afin que la vessie puisse être totalement vidée

  • Injections de toxine botulique

  • Stimulation électrique des nerfs qui contrôlent la vessie (neuromodulation)

  • Instillations intravésicales à but antalgique