CHUV
Les activités du CHUV
   FR   -EN
MENU
Département
des neurosciences cliniques
Accueil > Recherche > Humain Brain Project

Vidéos de présentation


Présentation du Human Brain Project


"Future Medicine" (EN)


"Medical Informatics" (EN)


Human Brain Project

Laboratoire de recherche en neuroimagerie


Le Human Brain Project au CHUV


Démarré officiellement en octobre 2013, le Human Brain Project (HBP) est un projet scientifique d'envergure qui vise à enrichir notre connaissance des mécanismes du cerveau humain et de développer de nouvelles thérapies médicales plus efficaces sur les maladies neurologiques. Il s'agit d'une initiative phare de l'Union Européenne à laquelle collaborent plus de 80 institutions du monde entier dont le CHUV.

3 axes de recherche

Le Human Brain Project porte sur trois axes de recherche : le futur des neurosciences, le futur de la médecine et les futures technologies de l'information. Le projet a débuté en octobre 2013 pour une durée de dix ans.

Les plateformes de recherche

Au terme des trente premiers mois (phase de lancement), le Human Brain Project mettra à disposition des chercheurs un portail web qui réunira au total six plateformes de recherche. Celles-ci porteront sur la neuroinformatique, la simulation du cerveau, le calcul à haute performance, l'informatique médicale, l'informatique neuromorphique, et la neurorobotique.

Dans cette vaste tâche, le Département des Neurosciences Cliniques du CHUV est en charge du projet de Plateforme Informatique Médicale, sous la houlette du Dr. Ferath Kherif. A terme, cette plateforme permettra de fédérer les données cliniques de maladies cérébrales et autres données biologiques provenant de plusieurs hôpitaux.


La Plateforme Informatique Médicale

Pendant la première phase, la Plateforme Informatique Médicale a trois objectifs opérationnels :

  1. Construire les outils qui permettront de fédérer les données cliniques, y compris les données d'imagerie et de génétique, actuellement conservées dans les hôpitaux et archives de recherche. Les données seront anonymisées afin de rendre impossible l'identification des patients, sauf sous contrôle médical strict et avec accord juridique ;

  2. Recruter des hôpitaux, afin qu'ils contribuent à la plateforme et l’utilisent ;

  3. Développer des outils qui permettront d'identifier les signatures biologiques uniques des maladies cérébrales. Ce qui permettra de détecter et identifier plus rapidement les pathologies, et envisager des traitements personnalisés pour les patients.

Les chercheurs comptent sur la simulation du cerveau pour mieux comprendre les mécanismes des maladies neurologiques et identifier de nouvelles cibles thérapeutiques.

schéma Humain Brain Project

La médecine connaît une prolifération des données, notamment due aux avancées technologiques dans les domaines de la génétique et de l'imagerie. Il manque néanmoins une stratégie commune permettant d'intégrer les données et d'identifier des signatures biologiques uniques de maladies psychiatriques et neurologiques. Les techniques actuelles de bases de données et de datamining donnent la possibilité de fédérer et analyser les grands volumes de données accumulés par les hôpitaux au fil des ans. De telles analyses permettront aux chercheurs d'identifier les modifications biologiques liées à une maladie donnée, et ouvriront la voie à un diagnostique plus rapide et un traitement personnalisé.

Mise en commun des savoirs

Lorsqu'elle sera opérationnelle, la Plateforme Informatique Médicale sera à la disposition des équipes scientifiques du monde entier dont notamment:

  • les cliniciens – pour les diagnostiques objectifs et les traitements de maladies cérébrales

  • les chercheurs en neurosciences – pour appliquer et tester de nouveaux modèles ou méthodes

  • les entreprises pharmaceutiques et biotech – pour la détermination de maladies cibles.