CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service d’ORL
et de chirurgie cervico-faciale
Accueil > Patients et famille > Nos unités > Chirurgie plastique et reconstructive de la face, rhinologie, chirurgie de la base du crâne

Contact


Chef de l’unité
Pr. associé Philippe Pasche
Contact email



Chirurgie de la base du crâne


Anatomie

Unité de chirurgie plastique et reconstructive de la face, rhinologie, chirurgie de la base du crâne


CHIRURGIE PLASTIQUE ET RECONSTRUCTIVE DE LA FACE

Notre unité prend en charge les déformations de la face, qu'elles soient d'origines congénitales, traumatiques ou secondaires à des tumeurs.

Nos domaines d’expertise sont les suivants:

  • la rhinoplastie fonctionnelle et/ou esthétique

  • la reconstruction nasale après une ablation d'une tumeur. Pour en savoir plus

  • l'injection de toxine botulique, d’acide hyaluronique ou de graisse autologue à but fonctionnel ou esthétique

  • la chirurgie réparatrice nasale des fentes labio-maxillo-palatines (en collaboration avec l’équipe des "Fentes labio-maxillo-palatines")

  • les otoplasties (oreilles décollées) et otopoïèses (reconstruction du pavillon de l'oreille suite à une malformation ou un traumatisme). Pour en savoir plus

  • la réparation des pertes de substance de la face par la technique des lambeaux, qui consiste à prélever les propres tissus du patient - peau, graisse, muscle, os - et à les déplacer d'une partie du corps à une autre pour combler la perte de substance due à l'opération (les lambeaux peuvent être locaux ou libres)

  • la chirurgie des cancers cutanés

  • la réanimation faciale après une paralysie: notre unité comprend une consultation spécialisée, qui réunit des otoneurologues, des neurologues et des logopédistes, pour effectuer le bilan, la prise en charge médicale et chirurgicale de cette affection (par anastomose hyploglosso-faciale, myoplastie du muscle temporal ou par transfert du muscle gracilis). Pour en savoir plus


CHIRURGIE DE LA BASE DU CRÂNE


Les tumeurs de la base du crâne présentent la particularité d'être difficiles d’accès et de se développer dans plusieurs régions du crâne. Nous opérons en collaboration étroite avec les neurochirurgien-ne-s et les chirurgien-ne-s maxillo-faciaux.

Nous enlevons les tumeurs par chirurgie par voie ouverte ou, selon les indications, par chirurgie endoscopique et chirurgie minimale invasive. Ces techniques nous permettent d’opérer des tumeurs intra-crâniennes par de petites ouvertures et en passant les instruments chirurgicaux uniquement par le nez. Notre unité s’est spécialisée dans ces techniques afin de minimiser les séquelles. Nous utilisons également la microchirurgie assistée par ordinateur (neuronavigation), ce qui offre une sécurité supplémentaire. La reconstruction en 3 dimensions est assurée par des lambeaux locaux ou des lambeaux libres prélevés sur une autre partie du corps.

Pour en savoir plus

Chirurgie de la base du crâne par voie endoscopique




RHINOLOGIE


Notre unité prend en charge toutes les affections du nez et des sinus. Cette sous-spécialité traite aussi bien les pathologies communes, telles que les obstructions nasales ou les sinusites, mais aussi des affections plus rares telles que les tumeurs des sinus ou de la base du crâne antérieure. Nous collaborons également avec l'Hôpital ophtalmique Jules-Gonin pour les pathologies du canal lacrymal.

Schéma d'une endoscopie des sinus

Schéma d'une endoscopie des sinus

Notre équipe est spécialisée dans la chirurgie endoscopique. Grâce à un endoscope, tube muni d'une lumière et d'une caméra et introduit par le nez, nous pouvons explorer visuellement les cavités nasales ou sinusiennes et réaliser des interventions chirurgicales sans pratiquer d' incision externe. Cette technique provoque moins de lésions tissulaires que la chirurgie classique, ce qui permet au patient de récupérer plus rapidement.

Nos domaines d’expertise sont les suivants:

  • les sinusites (aiguë ou chronique, dues à des allergies ou à une infection)

  • les obstructions nasales chroniques (par traitement médical, par septoplastie (chirurgie de la cloison nasale) ou par turbinoplastie (chirurgie des cornets nasaux))

  • la chirurgie fonctionnelle endoscopique des sinus (FESS: Functional Endoscopic Sinus Surgery)

  • la chirurgie ouverte ou endoscopique du canal lacrymal (dacryocystorhinostomie (DCR))

  • la chirurgie ouverte ou endoscopique des tumeurs naso-sinusales et la reconstruction si nécessaire.




CONSULTATION DE RONCHOPATHIE ET D’APNEE DU SOMMEIL

Le ronflement est actuellement considéré comme l’un des symptômes-clés d’une pathologie potentiellement grave: le syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS).

Ces deux troubles ont la même origine:

  • Le ronflement provient d’un rétrécissement des voies aériennes et d'une vibration des tissus mous (luette, voile du palais) de la bouche, du nez et de la gorge.

  • Le SAOS est la manifestation d’une obstruction complète des voies respiratoires supérieures, d'une durée d’au minimum 10 secondes. Il en résulte une fatigue au réveil, une somnolence diurne, un risque accru d’hypertension artérielle ou d’affections cardio-vasculaires.

Votre médecin traitant peut vous adresser au Centre d'investigation et de recherche sur le sommeil du CHUV pour effectuer des examens (une polygraphie respiratoire ou une polysomnographie). Un traitement par pression continue positive (CPAP) peut vous être proposé. Il est cependant nécessaire dans certains cas de recourir à des interventions chirurgicales. En collaboration avec la Division de chirurgie maxillo-faciale, nous effectuons les interventions suivantes:

  • une ablation des amygdales (amygdalectomie)

  • une intervention chirurgicale pour corriger la cloison nasale (septoplastie)

  • une intervention chirurgicale pour retirer les tissus mous (luette ou amygdales) à la gorge (uvulo-palato-pharyngoplastie)

  • la chirurgie orthognatique pour réaligner les mâchoires supérieures et inférieures

  • la pose de prothèse d’avancement mandibulaire

  • la pose de stimulateurs du nerf hypoglosse.


TRAITEMENT DE LA PARALYSIE FACIALE DEFINITIVE

De multiples causes peuvent être à l’origine d’une paralysie faciale définitive. Parmi les plus fréquentes, mentionnons les lésions traumatiques du nerf facial (fractures du rocher, traumatisme de la face), la paralysie de Bell, la chirurgie des tumeurs de l’angle ponto-cérébelleux et de la glande parotide, nécessitant le sacrifice du nerf faciale. Signalons encore, parmi les plus rares, les paralysies faciales congénitales qui touchent une population pédiatrique et dont les conséquences sur le développement psychique ne sont pas négligeables. En effet, le nerf facial et la musculature faciale sont les vecteurs de l’expressivité faciale, transmise aussi bien par les mouvements volontaires que par les mouvements spontanés involontaires. Cette mimique faciale est un outil de communication essentiel pour transmettre les émotions et les sentiments. Ainsi, les conséquences d’une paralysie faciale sont dramatiques, tant par leur incidence sur le plan affectif que socioprofessionnel.

De multiples techniques chirurgicales de complexité variable, adaptées au contexte clinique, permettent de réanimer la face paralysée et de redonner une expressivité à ces visages.

Les techniques les plus couramment utilisées sont les greffes nerveuses, les transferts musculaires dynamiques et les suspensions statiques. A cela s’ajoutent, dans pratiquement tous les cas, une prise en charge de l’œil, médicale et chirurgicale, et une réhabilitation intensive au moyen d’exercices précis. Pour en savoir plus