CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Accueil > Liste des actualités > Actualité ou Agenda - Détail
Institut universitaire de pathologie
fermer

L'étude SwissChronoFood cherche des volontaires

Une étude novatrice pour explorer le rythme alimentaire et ses effets métaboliques dans la population suisse, lancée par le Dr Tinh-Hai Collet du Service d'endocrinologie, diabétologie et métabolisme au CHUV.

Publié par Tinh-Hai Collet

En pratique clinique, on conseille aux personnes présentant un syndrome métabolique (surpoids, tension artérielle, sucre et cholestérol trop élevés) de manger plus équilibré et d’augmenter leur activité physique, mais il est difficile de changer ses habitudes de manière durable.

Certaines recherches chez l’animal nous ouvrent une nouvelle piste : les régimes riches en graisses entraînent une obésité mais n’ont pas le même effet selon qu’ils sont consommés 24h/24 ou pendant la période active des souris. L’hypothèse est que la désynchronisation entre le rythme circadien (circa-, autour, -diem, du jour) et le rythme alimentaire pourrait avoir une influence sur le métabolisme.

Le but de l’étude SwissChronoFood est d’évaluer si le lien entre rythme alimentaire et métabolisme est présent chez l’humain. Pour cette étude, la mesure du rythme alimentaire se fait avec une application sur smartphone développée pour photographier tous les aliments et boissons consommés au quotidien. Ensuite, pour certains participants éligibles, l’étude prévoit de déterminer le rôle potentiel de la restriction alimentaire chronologique (time restricted feeding en anglais) dans le syndrome métabolique.

L’étude SwissChronoFood cherche des volontaires adolescents dès 12 ans et adultes, travaillant de jour et possédant un smartphone iOS ou Android, pour évaluer les effets du rythme alimentaire sur le métabolisme.

Pour plus d’informations, contactez-nous par e-mail à trf@chuv.ch.





Dernière mise à jour le 19.01.2018 17:40