CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Département
de psychiatrie
Accueil > Recherche > Projets majeurs > Femmes migrantes d’origine subsaharienne et VIH...

Femmes migrantes d’origine subsaharienne et VIH : gestion d’un secret et rapport à la santé


Objectifs

  
Dans le sillage des nouvelles approches de la migration qui portent une attention particulière aux femmes, cette recherche vise à comprendre comment les femmes migrantes d’origine subsaharienne et séropositives résidant en Suisse romande gèrent les secrets et les confidences sur le VIH/sida. Une telle gestion constitue la toile de fond pour étudier les relations entretenues au sein des différents réseaux sociaux, leurs rapports à la santé et aux institutions, leurs représentations, leurs stratégies et pratiques quotidiennes. D’un point de vue épidémiologique, les femmes d’origine subsaharienne sont proportionnellement plus touchées par le VIH que d’autres catégories de femmes. S’agissant de migrantes, des éléments d’ordre économique, culturel, religieux et symbolique sont susceptibles d’augmenter encore la fragilisation déjà occasionnée par la séropositivité et la stigmatisation sociale.

Il s’agit d’explorer l’impact des secrets et des confidences sur le rapport que les femmes concernées entretiennent avec leur santé (santé physique, mentale, sexuelle et reproductive, accès aux soins et soutiens). Cette articulation est appréhendée en tenant compte des différentes situations sociales de vulnérabilité auxquelles la population d’enquête est confrontée, tout comme des ressources dont elle dispose.


Méthode

  
La population d’enquête se compose d’une trentaine de femmes migrantes d’origine subsaharienne et séropositives vivant en Suisse romande. Trois méthodes d’enquête sont privilégiées pour la production des données : la cartographie, les récits biographiques et les entretiens compréhensifs.


Collaborations

  • Direction du projet : Prof. Francesca Poglia Mileti (Université de Fribourg) & Prof. Pascal Singy, (Service de Psychiatrie de Liaison, DP-CHUV)

  • Equipe de recherche : Dr Laura Mellini (UNIFR) ; Dr Michela Villani(UNIFR); Brikela Sulstarova (PLI, DP-CHUV)


Financement

  • Montant du subside : CHF 265'964.- ; FNS No  100017_140457

  • Durée du projet : 24 mois (dès 01.09 2012)