www.chuv.ch
Plan d'accèsImprimer

Bouddhisme

Pratiques
Cinq prescriptions de la morale bouddhiste concernent tout le peuple :
Respect de la vie, respect de la propriété, refus de la sexualité désordonnée, respect de la vérité, abstinence de boissons enivrantes.
Le bouddhiste pratiquant se rend au temple apporter ses offrandes et vénérer le Bouddha.
Le détachement de toute passion et la méditation mènent à une juste perception de la réalité.

Naissance
Il n'y a pas de rite bouddhiste particulier entourant la naissance. Il y a par contre des rites culturels selon les pays d'origine.
La famille pourra faire venir les bonzes à la maison pour une instruction et une bénédiction.

Incidences en milieu hospitalier :

  • Contraception et procréation médicalement assistée :
    Pas de règle particulière.
  • Interruption volontaire de grossesse (IVG):
    La règle d'abstention de meurtre devrait être appliquée, mais le principe de compassion assouplit cette règle en particulier lorsque la vie de la mère est en danger.

Alimentation
En principe un bouddhiste engagé s'abstient de boire de l'alcool.
Le principe de ne pas tuer devrait entraîner un régime alimentaire végétarien.
Il y a une grande liberté à s'engager ou non à suivre ces préceptes.
Il n'y a pas de jeûne particulier dans le bouddhisme.

Corps et son intégrité
La pudeur et le respect dû au corps existe bien sûr, avec un peu plus de souplesse qu'en Occident (ex.: bains mixtes).

Incidences en milieu hospitalier :

  • Transfusion, don d'organe ou transplantation d'organe : Il n'y a pas de raison, sinon personnelles, de les refuser.
  • C'est aussi une forme de don de soi pour le bien d'autrui.

Souffrance
Elle occupe une place centrale dans la quête spirituelle bouddhiste, non pour lui donner une valeur expiatoire ou rédemptrice (ces notions sont tout à fait absentes du bouddhisme), mais pour la combattre et la faire disparaître. Partant des notions indiennes de Karma, rétribution des actes et de Samsâra, cycle des renaissances ou réincarnations, l'enseignement du Bouddha porte sur l'absence de Soi, l'impermanence de toute chose et la souffrance.

Incidences en milieu hospitalier :

  • Le soulagement des souffrances s'inscrit dans cette lutte contre celle-ci comme principe d'amour et de compassion.

Accompagnement des mourants
Il n'y a pas de rite requérant la présence d'un moine pour entourer une personne mourante.
La dernière pensée avant la mort est primordiale dans l'optique de la renaissance.
Il est donc recommandé d'aider le mourant à rompre toutes attaches terrestres et de fixer ses pensées sur les valeurs essentielles du bouddhisme.
Au Tibet, il existe des méthodes pour transférer et libérer la conscience dans "l'état intermédiaire" selon le Livre des Morts Tibétain.

Incidences en milieu hospitalier :

  • Toute personne est habilitée à accompagner et assister un mourant.
  • Euthanasie et suicide :
    Le précepte de ne pas tuer s'applique.
    Mais le principe de compassion, ici encore, atténue la règle.

Face à la mort
Les rites funéraires sont importants dans les pays bouddhistes mais varient d'un pays à l'autre et selon les cultures. Il peut y avoir plusieurs services, le plus important est celui des funérailles. Au Japon, en Inde, au Népal et au Srî Lanka, l'incinération est pratiquée. En Chine et au Vietnam, c'est la sépulture qui prédomine.

Incidences en milieu hospitalier :

  • Autopsie :
    Il n'y a pas de raison à s'y opposer.

Au-Delà
Le but du bouddhisme est de donner aux humains les moyens d'atteindre le Nirvâna complet où les principes des renaissances n'existe plus puisque les racines de renaissances sont définitivement coupées, le Nirvâna étant l'extinction de tout attachement.
Comme il est difficile à atteindre, la plupart des humains sont pris dans le cycle des naissances et des morts, (Samsâra) où prédomine la loi des Actes (Karma). On renaît alors selon ses actes dans cinq ou six formes fondamentales.

© Les Aumôneries de l'Hôpital Cantonal de Genève et celle du CHUV en collaboration avec les éditions ENBIRO, Lausanne, PLATEFORME INTERRELIGIEUSE, Genève.
La rédaction de ce document est issue d'un dialogue ouvert entre les initiateurs du projet et un (quelques) adepte(s), représentant(s) reconnu(s) de la tradition religieuse décrite.
Reproduction et diffusion autorisée moyennant mention exhaustive de la source et de la date.



Retour en haut de la page
Dernière modification le 29.06.2010