CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service
de rhumatologie
Accueil > Patients et famille > Examens et traitements > Densitométrie osseuse

Contact


Centre des maladies osseuses
Tél. +41 21 314 9548
Du lundi au vendredi de 8h à 11h30 et de 13h30 à 16h30

Médecin responsable


Densitométrie osseuse


Qu’est-ce que c’est?

L'ostéodensitométrie (ou densitométrie osseuse) est un examen médical qui permet de mesurer la densité minérale osseuse (DMO), c’est-à-dire la quantité de calcium dans les os. Cette mesure de surface s’exprime en g/cm². La densité minérale osseuse augmente jusqu'à 20-30 ans, reste constante jusqu'à 40 ans, avant de diminuer ensuite progressivement. Une densité osseuse faible constitue un excellent indicateur du risque de fracture, qu'il s'agisse de tassements vertébraux ou bien de fracture du col du fémur.


Mode d'action - technique

La méthode de référence pour apprécier la qualité de l'os s’appelle l'absorptiométrie biphotonique à rayons X. La quantité de rayons X utilisée pour cet examen est très faible (le technicien n’a pas besoin de se protéger derrière une vitre ou un tablier de plomb).

L’os absorbe les photons qui le traversent en partie. Un détecteur de photons est installé de l’autre côté de l’os. Plus l’os est dense, moins nombreux sont les photons qui atteignent le détecteur. La mesure du rayonnement après la traversée de l'os donne donc un renseignement sur sa densité. Pour obtenir une indication de l’ensemble du squelette, il suffit de mesurer deux sites seulement: l’os de la colonne et celui de la hanche. Parfois on mesure le poignet, ou même, exceptionnellement, le corps en entier.


Indication - utilisation


En Suisse, une densitométrie osseuse est demandée si l’on suspecte une ostéoporose ou une fragilité osseuse. L’examen est remboursé par votre assurance de base sous conditions: si vous avez déjà une fracture de fragilité ou si vous souffrez d’une maladie qui crée une fragilité osseuse (par exemple une ménopause précoce, une ostéogenèse imparfaite...).


Contre-indications - effets secondaires


Il n’y a pas de contre-indications. Si vous êtes enceinte, nous ne ferons pas l’examen. Si les os habituellement mesurés ont subi des fractures par le passé, nous ne ferons pas l’examen, celui-ci ne pouvant pas être interprété correctement.