CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service
de rhumatologie
Accueil > Patients et famille > Examens et traitements > Ultrasons

Contact


Service de rhumatologie
Tél. + 41 21 314 9454
DU lundi au vendredi de 8h30 à 16h30

Médecins responsables


Ultrasons


Qu’est-ce que c’est?


L'ultrason est un appareil portable, utilisable au lit du malade ou dans un cabinet de consultation, qui permet de visualiser en temps réel, à travers la peau et sans rayonnement X, les structures articulaires, musculaires et tendineuses, ainsi que la surface osseuse.


Mode d'action - technique

L’appareil émet des ondes non audibles à l'oreille humaine, dites ultrasonores. L’analyse de la diffusion et de la réflexion de ces ondes crée une image ultrasonographique. Etant donné que l’air, ainsi que les os, ne laissent pas passer l'onde ultrasonore, il faut appliquer un gel sur la peau pour permettre la transmission et la réception des ondes à partir de la sonde.

De même, il faut éviter, si possible, toute structure osseuse située entre la sonde et l'articulation à examiner. Les petites structures superficielles (tendons, ligaments, collections liquidiennes dans les gaines tendineuses ou les bourses articulaires et les proliférations synoviales) sont celles qu’on parvient le mieux à analyser par les ultrasons. Par contre, cet examen est peu utile pour visualiser la colonne vertébrale et certaines parties cachées par les os des genoux et des hanches.


Indication - utilisation


L’ultrason permet aux rhumatologues de poser un diagnostic sur une zone douloureuse. Cet examen permet également de détecter des petites inflammations non repérables à l'examen clinique. Il s'avère très utile pour savoir si les traitements prescrits ont réussi à contrôler la maladie. Il permet également de pratiquer, sous contrôle visuel direct, des infiltrations, par exemple de corticostéroïdes, au lieu exact de la structure lésée.


Contre-indication - effets secondaires


La pratique de l'ultrason nécessite un long apprentissage, raison pour laquelle il est inclus dans la formation de base du rhumatologue qui, au bout de trois ans environ, est suffisamment bien formé pour exécuter la majorité des examens de manière autonome et fiable. Par contre, il n’y a aucune contre-indication à son utilisation.