CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service
de rhumatologie
Accueil > Patients et famille > Maladies traitées > Arthrose

Contact


Service de rhumatologie
Tél. + 41 21 314 9454
Du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30

Médecins responsables


Arthrose

A LIRE ET A VOIR



Qu’est-ce que c’est?


L’arthrose est la maladie articulaire la plus fréquente. Elle se caractérise par la disparition progressive du cartilage situé entre deux os. Les os se retrouvent ainsi en contact direct, ce qui rend les mouvements articulaires difficiles et douloureux.

L'arthrose peut se manifester au niveau des genoux, de la hanche, des pieds, des chevilles, de la colonne vértébrale, des épaules, des coudes, des poignets, des doigts et des mains.


Quelles en sont les causes?


Il existe deux types d’arthrose:

  1. L’arthrose primaire qui n’a pas de cause identifiable. Elle touche plutôt les personnes de plus de 40 ans et les femmes dont des membres féminins de la famille souffrent aussi d’arthrose. Cela permet de suspecter une composante génétique, et peut-être hormonale, de l’arthrose primaire.

  2. Les arthroses secondaires s’observent après certains accidents, après certaines opérations ou encore dans le cadre de certaines maladies du métabolisme comme l’hémochromatose (accumulation de fer dans l’organisme). D’autres maladies inflammatoires de la rhumatologie, comme la polyarthrite rhumatoïde ou les maladies microcristallines peuvent provoquer de l’arthrose, puisqu’il s’agit d’inflammations chroniques qui finissent par ronger le cartilage.


Les symptômes


La maladie est longtemps silencieuse. Des douleurs mécaniques (des douleurs qui apparaissent lorsque le ou la patient-e est en action) peuvent apparaître, ainsi que des «craquements» dans les articulations. Parfois, c’est la perte d’une partie de la mobilité, une accumulation de liquide ou une instabilité au niveau de l’articulation qui conduit le ou la patient-e chez le médecin.


Les traitements


Une radiographie standard permet de poser un diagnostic précis.

Les traitements non médicamenteux, comme la physiothérapie (pour renforcer les muscles autour d’une articulation malade et ainsi la stabiliser), l’ergothérapie ou l’adaptation de moyens auxiliaires, comme une canne, pour décharger une articulation souffrante.

Pour traiter la douleur, des médicamenteux sont prescrits. Pour calmer l’inflammation, le ou la patient-e prendra des anti-inflammatoires ou de la cortisone. Celle-ci peut aussi être directement injectée dans l’articulation souffrante. Cette injection (une «visco-supplémentation») permet à une articulation atteinte de retrouver une certaine harmonie dans ses mouvements. Ce traitement est financièrement à la charge du patient.