CHUV
Les activités du CHUV
MENU
Service
de rhumatologie
Accueil > Professionnels de la santé > Une médecine de pointe > L’inflammasome

L’inflammasome


La voie du TNFalpha a permis de proposer ces dernières années des traitements révolutionnaires à nos patients souffrant de maladies inflammatoires chroniques. Nous disposons maintenant de plusieurs familles thérapeutiques bloquant le TNFalpha, l’IL6, les lymphocytes B, la collaboration lymphocytes B/lymphocytes T...

Ces traitements sont surtout efficaces dans les maladies auto-immunes. D’autres maladies sont plutôt sous la dépendance de l'Il-1β.  L'Il-1β est une cytokine majeure de l'inflammation et de la réponse immunitaire innée. L'IL-1β synthétisée sous une forme inactive doit subir un clivage intracellulaire pour être biologiquement active. L'enzyme responsable de celui-ci est décrite depuis longtemps: il s'agit de la caspase-1. Cependant, ce n'est que récemment que le complexe moléculaire responsable de l'activation de la caspase-1 a été découvert par les Pr. Tschopp et Pr. So.  Ce complexe, appelé inflammasome, est composé d'un récepteur intracellulaire de l'immunité innée appelé NALP et d'un adaptateur ASC qui permet le recrutement de la caspase-1 au récepteur. L'inflammasome le mieux décrit jusqu'à ce jour est l'inflammasome formé par le récepteur NALP3 dans les monocytes. L'importance de ce complexe a été clairement établie par l'identification de nombreuses mutations dans le gène codant pour NALP3 comme responsables de syndromes de fièvre périodique héréditaire chez l'homme.

Les patients souffrant de ces maladies ont une activité accrue de l'inflammasome et donc une production incontrôlée d'IL-1β. Grâce à cette découverte, une thérapie très efficace a pu être mise en place dans laquelle la voie de l'IL-1β est inhibée par un antagoniste naturel, l'IL-1 récepteur antagoniste (anakinra). Enfin, une étude récente démontre que l'activité de l'inflammasome joue un rôle majeur dans l'apparition des crises de goutte. En effet, les microcristaux d'urate monosodique sont détectés spécifiquement par l'inflammasome NALP3 et induisent une forte production d'IL-1β, événement initiateur de la réaction inflammatoire. Cette découverte de l’inflammasome. qui a été saluée par les experts internationaux, a fait l’objet de nombreuses présentations en Suisse et à l’étranger.

Le Service de rhumatologie du CHUV propose ainsi aux patients atteints de ces maladies des traitements innovants à la pointe de la recherche scientifique.